Les entreprises ne font plus de surenchère

Selon Bachir Rachdi, PDG d’Involys et président de l’APEBI, le marché de l’emploi s’est stabilisé de manière générale pour les technologies de l’information, depuis l’hémorragie entraînée par la fuite des cerveaux il y a quelques années. Concrètement, le secteur informatique est en croissance, mais les entreprises recrutent sans verser dans la surenchère.
Actuellement, des projets comme le e-gouvernement, la libéralisation des télécoms ou encore la mise à niveau des entreprises en technologies de l’information vont continuer à soutenir la croissance. Corrélativement, de nouveaux besoins vont apparaître. En tant qu’association professionnelle, il est donc important de mettre en œuvre des mesures d’accompagnement pour satisfaire ces besoins en favorisant notamment le retour des candidats qui présentent un fort potentiel. Il est également nécessaire de renforcer le développement des compétences locales à travers une démarche plus qualitative dans le domaine de l’enseignement dans les écoles d’ingénieurs et les universités, mais aussi à l’OFPPT (Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail). M. Rachdi estime qu’il y a des possibilités d’y arriver à travers la création de filières mieux adaptées aux besoins du marché, notamment dans le domaine du commerce électronique et le multimédia. Il est cependant également important de ne pas aller plus vite que la musique en investissant dans des domaines qui vont progresser moins rapidement que les attentes, comme cela a été le cas avec l’internet, ou qui ne vont pas aboutir