Les entreprises mettent davantage l’accent sur le développement des compétences

Avis de Chantal Aounil, Responsable recrutement chez Bil Consulting.

Le marché de l’emploi connaît une baisse de régime actuellement.
Pour illustration, notre activité de recrutement a baissé d’un tiers par rapport à une année normale. Nous estimons que ceci est dû au fait que les entreprises font de moins en moins appel à des cabinets spécialisés alors que nous avons l’habitude d’avoir un volume de recherche plus important en cette période. Pour l’instant, il n’y a pas de visibilité.
Ceci dit, si les entreprises ont quelque peu freiné leur cadence, en revanche, les organismes publics maintiennent le cap contre vents et marées, en continuant leur plan de recrutement. De même que la PME reste un pourvoyeur important d’emplois. Mais, à vrai dire, il nous arrive rarement d’avoir des missions de recrutement pour le compte de PME qui préfèrent très souvent chercher directement, par leurs propres moyens, les compétences dont elles ont besoin.
D’autre part, les missions que nous avons actuellement concernent principalement des profils techniques (techniciens, agents de maîtrise) mais aussi des cadres expérimentés, alors que nous enregistrons un très faible volume pour les commerciaux.
Autre fait marquant, même si les entreprises ne recrutent pas ou très peu en cette période, nous constatons qu’elles mettent davantage l’accent sur le développement des compétences de leurs employés, surtout par la formation. Les bons profils sont tellement rares que la plupart d’entre elles essayent de fidéliser les bons éléments en leur accordant plusieurs avantages et un environnement de travail confortable.