Le sondage d’opinion a un effet psychologique bénéfique sur les salariés

Avis d’expert : Mohammed Taha Benzekri, Directeur administratif et ressources humaines de la Bourse de Casablanca.

Je pense que l’importance d’un sondage d’opinion n’est plus à démontrer. La démarche est de plus en plus utilisée dans les entreprises car elle permet justement de mettre en évidence les forces et les faiblesses de l’entreprise telles que perçues par le personnel, de mesurer l’efficacité de la politique de gestion des ressources, de détecter les sources de satisfaction et les causes d’insatisfaction… Et donc, quelque part, d’appréhender des facteurs difficilement mesurables par le management au quotidien. Ce qui dénote bien évidemment du courage managérial.
Autre point important, le sondage fait prendre conscience au management de l’entreprise de l’impact des actions menées.
Dans toute entreprise il est recommandé de mener cette opération car le climat social est le pivot de l’efficacité dans les organisations et, par conséquent, il est extrêmement important de faire le point régulièrement sur les problématiques qui concernent les collaborateurs et qui conditionnent leur vie dans l’entreprise.
Je dirais que l’un des avantages de cette démarche est qu’elle permet d’analyser les différentes perceptions des salariés sur tous les processus de l’entreprise, et ce, à tous les niveaux de la hiérarchie. Car la perception n’est pas la même pour tout le monde et donc il est important de tenir compte de l’impact de ces perceptions sur l’engagement et la productivité et d’établir des indicateurs sociaux avancés par rapport aux indicateurs habituellement calculés : taux de rotation, absentéisme, effort formation….
Parfois, un sondage d’opinion a un effet psychologique sur les personnes car rien que le fait de donner la parole à une personne pour émettre un avis sur l’organisation lui permet de se sentir valorisée et considérée dans l’entreprise.
Quand à la fréquence, je pense que dans une PME, il est préférable de la maintenir sur une période de deux à trois ans. En revanche, dans une grande entreprise où les effectifs sont nombreux, il est important de la tenir tous les ans.
Toutefois, il existe des points de vigilance à prendre en compte. Le premier est qu’il est préférable qu’une enquête de climat social soit confiée à un organisme neutre pour garantir l’anonymat et la confidentialité des réponses. Pourquoi ? Parce que les salariés ne se sentent pas forcément en confiance lorsqu’il s’agit d’émettre un avis sincère sur l’organisation de l’entreprise à un responsable interne, alors qu’on peut se confier à un expert externe qui n’a pas de prise directe sur le management.
Autre point important, il est indispensable de communiquer sur la démarche avant et après afin que les participants aient une parfaite compréhension de l’utilité d’une telle démarche.

Voir d’autres articles : Emploi et recrutement au Maroc