Le petit nouveau qui chamboule tout !

Je ne dis pas que nous étions dans un rythme «pépère», loin de là . Mais depuis que ce petit nouveau a intégré la boîte, le boss ne jure que par lui et nous demande d’appliquer toutes ses idées, bonnes ou mauvaises. Du coup, nous sommes en permanence sollicités sur de «nouvelles idées» dont la plupart sont des usines à  gaz. Le pire c’est quand l’idée lancée par ce petit nouveau est incompréhensible, et que nous sommes «sommés» de l’appliquer alors que lui n’en fait rien ! Et je ne vous parle même pas du suivi : INEXISTANT, on nous fait travailler comme des forçats, on remet le livrable et aucune nouvelle !

Les idées «qui font pschitt» au sein d’une entreprise sont nombreuses ! Et je peux comprendre votre frustration, surtout lorsque d’autres sujets autrement plus importants requièrent toute notre attention ! Alors lorsqu’elles sont adoubées par le big boss, c’est de frustration dont il s’agit et cela n’arrange pas du tout les choses !

Mais cela est bien naturel finalement : une nouvelle recrue a assez souvent tendance à vouloir «marquer son territoire» et SES IDEES sont les meilleurs vecteurs ! Les YA KA MAN sont nombreux dans ce type de situations, ils pensent – souvent à tort- qu’ils vont pouvoir révolutionner l’entreprise en quelques mois parce que détenteur de LA vérité. Et certains big-boss trop «enthousiastes» se prennent au jeu un peu trop facilement…

Soyez patient

Si, comme vous le dites, il s’agit effectivement d’usine à gaz, ne vous inquiétez pas votre boss ne tardera pas à en prendre conscience et à revenir vers des attentes plus réalistes et efficaces. En attendant, n’entrez pas trop frontalement contre cette nouvelle recrue. Certes, ce n’est pas évident à faire, mais vous ne gagneriez rien à officialiser votre désaccord. De plus, être en désaccord avec elle revient à démontrer clairement votre désaccord avec votre boss. Ce dernier l’interprétera assez rapidement comme une «résistance au changement». Alors, prenez garde à vos mots et surtout sachez faire la part des choses entre les idées ratées et les BONNES idées de cette personne. C’est un exercice d’équilibriste auquel je vous convie, mais avez-vous le choix ?

Et vous ?

Un des rares intérêts de ce type de situations c’est qu’il fait l’effet de «REVEIL» !
En effet, même si vous êtes tombé sur le profil du nouveau cultivant sa proximité avec le Boss (proximité s’expliquant par «l’attrait de la nouveauté») pour lui vendre des idées plus “pschitt” que pertinentes, il n’en reste pas moins qu’il a su «secouer le cocotier» et donc ébranler certaines de vos convictions ! Alors profitez-en vous aussi pour redevenir une force de proposition au sein de votre entreprise. Et faites-le à la bonne vitesse ! Vous avez une longueur d’avance : vous connaissez mieux l’entreprise, sa stratégie, ses contraintes, ses ambitions, ses ressources humaines  et vous avez pu observer les erreurs à  éviter de votre nouveau  collègue !
Vous ne serez plus sur un mode défense, voire, pire, victime, mais sur un MODE actions !

Alors mettez en place votre plan d’action, à l’image du grand stratège de guerre Sun Zu : «Celui qui est capable de remporter la victoire en s’adaptant à la situation de l’ennemi est qualifié de génie».