Le management responsable, une composante de plus en plus intégrée dans nos entreprises

Le management responsable est loin d’être une contrainte imposée par des directives internationales mais un avantage compétitif pour les entreprises. Dirigeants, cadres…, il y va de la responsabilité de chacun.

De nos jours, les entreprises ont de plus en plus de responsabilités étendues qui ne se limitent plus à la rentabilité financière mais aussi sociale, sociétale, voire environnementale. Des exigences qui visent à prendre en compte de nombreuses attentes de toutes les parties prenantes (actionnaires, salariés, fournisseurs, Etat, société civile, collectivités locales…). D’où la notion de management responsable qui devient de plus en plus une «compétence» à part entière pour tout manager qui veut exercer sa fonction de manière éthique et respectueuse. Partant de ce constat, l’association RSO au Maroc a voulu donner plus d’éclairage sur ce modèle de management à travers la deuxième édition des rencontres internationales de la responsabilité sociétale des organisations, qui s’est tenue les 24 et 25 novembre à Casablanca.

Pendant deux jours, managers, enseignants et consultants se sont penchés sur ce que peut être le management responsable, la manière de concilier entre le management et l’éthique, la déclinaison d’une démarche RSE auprès des effectifs, le rôle de la finance responsable….

D’emblée, la majorité des intervenants s’accordaient sur le fait que le management est loin d’être une contrainte imposée par des directives internationales. De la contrainte naît l’avantage compétitif, c’est en somme l’idée retenue par les participants. Le management responsable suppose avant tout une moralité. «Les managers doivent faire attention aux injonctions paradoxales. Faire des achats responsables par exemple suppose de ne pas se focaliser sur les appels d’offres “moins-disants”, surtout en matière de sécurité», précise Fouad Benseddik, DG de Vigéo Maroc, agence de notation sociale.

Les écoles de plus en plus interpellées dans le montage de formations sur la RSE

Il faut souligner également que les évolutions des attentes envers les entreprises interpellent également les écoles et universités qui devront former les managers de demain sur de tels aspects. D’où la nécessité d’intégrer davantage des formations sur la RSE, le développement durable ou encore l’éthique des affaires.

A noter qu’en marge de ces rencontres, RSO au Maroc a procédé à la signature de deux conventions de partenariats avec des acteurs institutionnels. La première convention a été signée avec le ministère chargé de l’environnement afin de promouvoir la mise en œuvre de la stratégie nationale du développement durable. La deuxième, conclue avec l’Université Hassan II de Casablanca, porte sur la promotion du développement durable et de la responsabilité sociétale des organisations à travers la mise en place d’un certain nombre d’activités liées à la formation et à la recherche.