Le Haut-Commissariat aux eaux et forêts consolide la présence des femmes dans son effectif

Le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) a renforcé la présence de la femme cadre en son sein avec l’intégration de 25 femmes sur les 60 cadres recrutés, soit 42% des recrutements de 2017.

L’objectif de cette opération de recrutement  intervient dans le cadre du renforcement de ses effectifs pour la réalisation des objectifs de la stratégie 2015-2024.

L’année 2017 a connu le recrutement de la première promotion des techniciennes forestières, «ce qui constitue une donne substantielle, car de nouveaux rôles se profilent dans le métier du forestier», indique un communiqué du HCEFLCD.

La stratégie de gestion des RH 2015-2024 du HCEFLCD a pour but de renforcer les compétences managériales et techniques et la préparation de la relève à travers l’identification d’un vivier de hauts potentiels et le recentrage de la fonction RH sur des chantiers à grande valeur ajoutée par dématérialisation des activités administratives, à travers la généralisation de l’utilisation des nouvelles technologies dédiées à la gestion du capital humain.

Mobilité et tutorat, deux chantiers déjà lancés

La stratégie vise également la standardisation, l’harmonisation et la mutualisation des processus de gestion des RH au sein du HCEFLCD, outre l’amélioration, la qualification des RH et la préparation de la relève grâce à un dispositif d’accompagnement et de perfectionnement de la politique de formation et de gestion des carrières actives et innovantes.

A noter que deux chantiers ont été initiés relativement à la gestion des carrières. Le premier porte sur le Système de gestion intégrée de la mobilité, en tant qu’outil de bonne gouvernance  tandis que le second chantier concerne le «Tutorat».

Par ailleurs, les objectifs fixés en matière de gestion des RH dans le cadre de cette stratégie ont été atteints. Il en est ainsi du renforcement et du rehaussement de l’encadrement des équipes du HCEFLCD par des profils appropriés et spécialisés, fait savoir le communiqué qui précise que le taux d’encadrement est passé ainsi de 20 à 25%.

B.M.