Le CJD met en avant le développement de l’industrie comme priorité stratégique

Comme à  l’accoutumée, la 9e édition de la journée nationale de l’entreprise du Centre des jeunes dirigeants (CJD) s’est déroulée dans une ambiance bon enfant.

Professionnels de l’automobile, de l’agro-industrie, de l’aéronautique et de la finance étaient présents pour discuter d’une problématique plus que sérieuse, celle du développement de l’industrie marocaine. Les intervenants ont rappelé que l’industrie ne doit pas concerner uniquement les grandes entreprises mais également les PME.

Latifa Echihabi, secrétaire générale du ministère du commerce, de l’industrie, de l’investissement et de l’économie numérique a insisté sur le fait que pour rattraper les pays émergents en matière de développement industriel, le Maroc doit développer l’emploi industriel pour pouvoir absorber les 1,3 million de nouveaux actifs sur le marché de l’emploi à l’horizon 2020. Pour cela, il doit multiplier sa capacité d’exportation par 5, attirer 10 à 30 fois plus d’IDE, multiplier sa productivité par 3,5… Ainsi, 500 000 emplois devraient être créés dans le cadre du programme d’accélération industriel dont la moitié à travers les IDE.
Les différentes discussions ont également porté sur la nécessité de mise en place d’écosystèmes qui permettront aux PME et aux secteurs informels de se développer mais aussi sur l’importance du marché africain qui constitue pour les entreprises industrielles marocaines un important potentiel d’expansion.

Ingelec, Medasys, Atlas Kasbah et Enjeu primés pour leur engagement

Par ailleurs, le CJD a pris l’habitude de primer quelques entreprises et acteurs de la place. Le trophée «Ambition africaine» est revenu à l’entreprise Medasys, entreprise spécialisée dans les logiciels médicaux. Le trophée «Champion industriel continental» a été décerné à Ingelec, leader national dans la fabrication de l’appareillage électrique. De même que le trophée «Performance globale» est revenu à Atlas Kasbah, le premier hébergement fondé sur le développement durable au cœur de la réserve de biosphère de l’Araganeraie dans la province d’Agadir.

Enfin, le trophée «Rebondir», qui récompense l’entrepreneur qui a su trouver les ressorts nécessaires pour retrouver la voie de la performance, a été attribué à l’entreprise Enjeu, spécialisée dans l’apprentissage et la formation par le jeu. Par ailleurs, deux trophées spéciaux ont été remis à Mohamed Fikrat, PDG de Cosumar et Larbi Benrazzouk, DG de l’Agence nationale pour la promotion de la PME (ANPME), pour leur soutien et implication au CJD nB.M.