Le CJD International installe sa section sénégalaise

La section de Dakar sera dirigée par Zakaria Fahim qui a été président du CJD Maroc. Elle veut rompre l’isolement des jeunes entrepreneurs africains. Le Salon des entrepreneurs d’Afrique est prévu en février 2012 à  Casablanca.

Le Centre des jeunes dirigeants (CJD) International, dont Zakaria Fahim est le président, vient d’installer la section sénégalaise. A cet occasion, le CJD International, qui est un forum mondial fort de quelque 4 000 jeunes dirigeants originaires de 11 pays, a tenu une réunion sous le thème de «L’entrepreneuriat des jeunes : la réponse du CJD».  Selon M. Fahim, qui était à Dakar la semaine dernière pour cet événement, «l’Afrique représente aujourd’hui un enjeu de taille». Il fait remarquer que «les jeunes entrepreneurs africains sont souvent seuls parce que leur environnement, leurs compétences et leurs réalisations sont méconnus». Il explique que «le CJD constitue pour les jeunes un cadre de rencontres et d’échanges et une plateforme créatrice d’idées et de projets pour une meilleure performance des entreprises et des entrepreneurs. Grâce au CJD, ils pourront se mettre en réseau et avoir une caisse de résonance afin d’être entendus». M. Fahim ne manque pas d’ajouter que l’organisation qu’il préside a été la première à dire qu’il fallait développer la charte du «bien entreprendre» et développer des outils du type «code de cohérence» pour les Petites et moyennes entreprise (PME).
Une plateforme de partage et non un concurrent des organisations patronales
La présidente de la section sénégalaise du CJD, Ndèye Marième Fall, a tenu pour sa part à préciser que CJD Sénégal ne se pose pas en concurrente des organisations patronales existantes. Bien au contraire, elle entend partager avec elles les bonnes expériences acquises et travailler en parfaite complémentarité.
Par ailleurs, le CJD International lancera en février 2012 à Casablanca le Salon des entrepreneurs et des entreprises d’Afrique, point de rencontre, de partage et de business pour toutes les parties prenantes à l’entrepreneuriat. Près de 20 000 visiteurs sont attendus (entreprises, porteurs de projets et institutionnels).
L’événement est organisé en partenariat avec le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, le ministère du commerce extérieur et le ministère de l’économie et des finances.
Selon les organisateurs, dans sa 18e édition de 2011, le Salon des entrepreneurs, leader européen sur la thématique, a reçu en deux jours 60 000 visiteurs. L’audience se partageait entre des porteurs de projets (54%), des dirigeants d’entreprise (20%) et des visiteurs intéressés par la franchise et le commerce associé (26%).