Le «codir» m’est interdit : je suis une femme

Lorsque j’ai intégré cette entreprise il y a quelques années, j’ai dû faire mes preuves . J’ai fini par obtenir des promotions de plus en plus intéressantes. Aujourd’hui, je peux dire que je fais partie de l’équipe dirigeante. Dernièrement, notre patron a décidé d’instaurer un Comité de direction, dont je ne fais pas partie ! Ces messieurs préfèrent apparemment rester entre eux et je n’ai pas été conviée ! Cela m’a vraiment blessée sans parler de l’impact sur mon équipe qui ne comprend pas très bien pourquoi. J’avoue que je ressens cela comme une trahison et commence sérieusement à  envisager ma démission !
Que me conseillez-vous ?

Attention à ne pas verser dans une paranoïa exacerbée. Certes, la place de la femme en entreprise reste mitigée, dirons-nous, mais cela ne veut pas dire que toutes les décisions à votre égard dépendent de votre état civil.
Pour preuve, vous avez obtenu des promotions au fil des ans parce que vous les méritiez et qu’il s’est donc trouvé quelqu’un pour les reconnaître. Donc, pas de conclusion hâtive, sécurisez vos informations, car arguant du fait que parce que vous êtes une femme, vous ne faites pas partie de ce Comité de direction (CODIR), vous risquez de vous décrédibiliser.
Une histoire de confiance
Il s’agit en fait d’une problématique de confiance, et ce à double titre.
Le premier concernant votre boss qui semble ne pas vous faire suffisamment confiance pour vous intégrer dans son codir, mais le second, lui, vous concerne. Pourquoi n’en avez-vous pas parlé avec lui directement ! Pourquoi  avez-vous opté pour ce silence empli de rancœur ? Silence d’autant plus incompréhensible que vous n’êtes pas une jeune recrue et avez certainement eu la possibilité de tisser des liens avec cette personne ?
Et si le fait de ne pas avoir été convié à ce CODIR avait un lien avec l’objet de ce dernier. Peut-être traite-t-il de problématiques qui ne vous concernent pas, qui ne font pas partie de votre champ de compétences.
C’est quoi un codir?
Chaque CODIR est différent. Il y a le CODIR MONDAIN, basé essentiellement sur des échanges creux, sans intérêt avec pour seule mission de se gargariser de résultats soi-disant bons et du «bonheur» d’être ensemble, «nous, l’élite de la boîte». Le CODIR PUGILATS est lui aussi assez fréquent, véritable espace de règlements de comptes. Ce type de CODIR est mené par les plus fortes têtes, et l’objectif principal est le plus souvent de bien se faire voir par le chef et ce, peu importe les moyens employés.
Le CODIR OPERATIONNEL est intéressant pour peu que rentrer dans les plus petits détails ne vous ennuie pas trop au bout du 34e CODIR…
Le CODIR STRATEGE est, lui, beaucoup plus rare malheureusement. C’est celui qui se concentre sur des problématiques stratégiques, qui réfléchit activement aux orientations de l’entreprise mais qui réfléchit aussi ENSEMBLE à la résolution de problèmes opérationnels. Vous avez certainement quelques feedbacks. Aussi, si votre présence semble indispensable, alors pourquoi ne pas en parler avec votre boss ? Mais au-delà de cet aspect, il me semble qu’attaquer de front le problème serait de vous poser la question : «Pourquoi est-ce si important pour moi ?», puisque vous commencez même à penser à démissionner à cause de cela ? Il semblerait, en effet, que vous préféreriez quitter cette entreprise plutôt que d’en parler ouvertement avec votre boss ? Pourquoi cela ? N’êtes-vous pas un peu trop émotionnelle ? En abordant cette situation avec professionnalisme et sérénité, vous démentirez certaines théories «macho-professionnelles» qui étiquettent les femmes au travail de sensiblerie. Gardez votre calme, et restez pro jusqu’au bout de vos ongles vernis !
A vous de jouer !