L’association Centrale/Supélec Alumni Maroc s’active pour le climat

A six mois de la COP 22, l’association des centraliens et Supélec du Maroc a présenté, le 7 juin, un livre blanc comprenant une synthèse des recommandations pour le climat exprimées lors du 5e forum Centralien Supelec qui s’est déroulé les 29 et 30 mai.

Une vingtaine de points ont été retenus et synthétisés en 5 propositions clés. Les centraliens ont en premier lieu suggéré une nouvelle approche de la question de l’adaptation aux changements climatiques. La deuxième proposition porte sur la décarbonation du mix énergétique par l’incitation de nouveaux modes de production d’électricité sans carbone tel que le solaire photovoltaïque et l’éolien. Les participants poussent en troisième lieu à une exploitation du levier des ruptures technologiques et la création de filières d’excellence au Maroc et en Afrique en prenant les mesures de réduction d’émission de gaz à effet de serre. Le quatrième point concerne le développement d’une économie du climat, véritable levier d’innovation responsable et d’action solidaire, visant la création de nouvelles filières d’économie verte et une cohérence de l’action et enfin, l’instauration d’une culture éco-responsable, par l’éducation des citoyens, et la mise en place des formations professionnelles en vue de développer de nouveaux métiers.  L’association s’engagera à constituer une force de proposition envers le comité de pilotage de la COP 22, mais aussi envers les politiques. Un de ses objectifs est qu’il y ait une législation régulatrice qui favorise l’implantation d’une économie responsable. Pour marquer cet engagement, Mustapha Métaich, président de l’Association des centraliens du Maroc, a souligné qu’«il faut créer l’affaire du climat et non le climat des affaires».