L’association Al Ikram mène sa première opération d’insertion de jeunes en difficulté

Al Ikram, association qui lutte depuis les années 2000 contre la précarité des familles démunies, vient d’initier sa première opération de formation et d’insertion de jeunes en situation précaire.

Pour cela, elle s’est associée aux fondations Valyans et Yasmine ainsi qu’au cabinet Force2Vente et au groupe Eurelec. Ilham Boujlid, DG du cabinet Force2Vente, précise que la priorité a été donnée aux métiers de la vente en partant des besoins des entreprises en ces compétences.

24 candidats retenus sur une centaine

«Notre objectif a été de mettre en place une dynamique de formation pour permettre à ces jeunes de bénéficier d’un accompagnement individuel pour pouvoir intégrer le marché de l’emploi mais aussi d’offrir aux entreprises des commerciaux compétents et motivés», explique-t-elle. Sur une base d’une centaine de candidatures, seuls 24 jeunes ont pu être retenus pour suivre un programme de formation de trois mois. Pas uniquement en force de vente.

Ces jeunes auront droit à des modules de développement personnel, d’informatique, d’alphabétisation fonctionnelle et à des stages en entreprise. Ils bénéficieront aussi d’un suivi personnalisé. Pour renforcer leurs chances d’intégrer rapidement le marché de l’emploi, une session de speed recruting a été organisée récemment pour leur permettre de rencontrer de potentiels recruteurs. Parmi les entreprises ou les marques présentes lors de cet événement figuraient notamment Label Vie, Diamantine, Bechop, Mafranchise, Le Café Paul et bien d’autres. Pour cette première année, plusieurs secteurs-clés ont été ciblés à savoir le commerce, la grande distribution, les BTP, l’immobilier et l’agroalimentair.