L’Anapec cible les chercheurs d’emploi de la région Chaouia-Ouardigha

Cette étude a permis d’identifier six secteurs économiques porteurs qui pourront générer des besoins en recrutement de 8 000 emplois à  l’horizon 2013.

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) a organisé, mercredi 27 octobre, en partenariat avec la wilaya de la région de Chaouia-Ouardigha, un séminaire de restitution des résultats de l’étude prospective en compétences de la région à court et moyen termes. Cet événement dans la région a été placé sous le thème de «Demain l’emploi: investir et entreprendre».
Cette étude, première dans la région, a permis d’identifier six secteurs économiques porteurs qui pourront générer des besoins en recrutement de 8 000 emplois à l’horizon 2013.
Les secteurs en question sont l’agroalimentaire, l’industrie automobile, les BTP, l’industrie mécanique, métallurgique et électrique, la chimie et parachimie, le tourisme ainsi que d’autres secteurs divers.

La région est la troisième concentration industrielle du pays

Des conventions de partenariat entre l’agence et les opérateurs économiques régionaux portant sur le recrutement de jeunes chercheurs d’emploi seront signées. Ces initiatives attestent de la dynamique et de la synergie enclenchée par cette étude prospective, qui s’inscrit également dans le cadre de la convergence des programmes de l’Etat avec l’Initiative nationale du développement humain (INDH).
Rappelons que la région de Chaouia-Ouardigha est la troisième région industrielle du pays avec plus de 500 unités recensées. Elle concentre 25% de la population active régionale qui travaille dans le secteur industriel et accueille de grandes entreprises de renommée internationale. Avec 23 000 emplois permanents, cette région a des atouts multiples que l’Anapec compte davantage mettre en avant.