L’agence doit montrer qu’elle est une structure d’intermédiation ouverte à  tout demandeur d’emploi

L’Anapec reste un interlocuteur valable. Aujourd’hui, l’agence semble avoir pris toute la mesure de sa mission principale qui est de centraliser les offres et demandes d’emploi ainsi que d’aider les chercheurs d’emploi dans leurs démarches et leur parcours. Nous faisons souvent appel à ses services et pour nous, la formule est assez intéressante, d’abord pour une question de flexibilité. En tant que PME, nous travaillons énormément sur des missions ponctuelles qui nécessitent des compétences sur le champ. Par conséquent, nous ne pouvons pas recruter des personnes à chaque fois que nous décrochons une mission.
Et donc, nous demandons surtout des profils Bac+2 dans le domaine de l’informatique.
Je dirais que le premier avantage est que l’agence dispose d’une base de données importante qui permet d’avoir une multitude de candidats même si parfois ils ne correspondent pas à nos besoins.
Le deuxième étant la multiplicité du réseau. Il arrive que nous nous adressions à une agence d’Oujda, Errachidia ou Tanger, du moment que nous avons une mission sur place. Cela permet de gagner du temps, car si on passe par Casablanca, le traitement de la demande prendrait plus de temps. Dans les petites villes, les responsables d’agences sont plus réactifs et font parfois le suivi pour savoir si les candidats correspondent à nos attentes.
Parmi les inconvénients, je dirais que la lenteur des procédures vient en premier lieu. Il ne faut pas oublier que nous avons une clientèle exigeante qui demande que les missions soient réalisées sur des durées assez limitées. Or, pour avoir des candidats valables, il faut compter plus de deux semaines, voire parfois un mois.
Autre inconvénient, un manque de sélection à la base des candidats. On reçoit parfois des candidatures qui sont en déphasage avec ce que nous recherchons. Sur une cinquantaine de candidatures, il faut 5 à 6 qui sont valables. Parmi ces candidats, très peu savent ce que c’est un contrat Anapec ou un contrat de travail classique.
Je pense que l’Anapec doit assurer une première sélection quand elle a affaire à une demande émanant d’une entreprise.
Bref, il y a  donc des améliorations à apporter tant en matière de gestion des demandes que pour ce qui est de l’image. En effet, l’agence doit montrer qu’elle n’est pas seulement un recours pour de jeunes diplômés perdus dans le maquis du marché de l’emploi, mais aussi une structure d’intermédiation ouverte à tout demandeur d’emploi, cadre compris.