Lâcher prise au travail : Avis de Hayat Aabik, Consultante chez Diorh

Comment ne pas vivre le «lâcher prise» comme une forme de faiblesse, voire d’abandon ou de désengagement ? La réponse se trouve le plus fréquemment dans l’appropriation par la personne de l’idée d’abandonner certaines zones de contrôle «rassurantes» et/ou «habituelles» ne portant cependant pas toujours sur des priorités du métier.

Hayat-AabikLe «lâcher prise» semble être un des derniers concepts à la mode au sein du monde essentiellement professionnel. Ses modes d’expression sont multiples et formulés le plus souvent sous forme de bons conseils: «Lâche-toi un peu», «Tu en fais trop», «Sois cool», «Apprends la zen attitude», «Fais gaffe au burn out», autant de petites phrases souvent accompagnées d’une mimique particulière exprimant l’inquiétude !

La question est de fait sérieuse car elle s’inscrit au sein des problématiques du stress, grande maladie de ce siècle aux conséquences parfois désastreuses pour la personne et indirectement pour son entreprise.

En fait, quand on parle de «lâcher prise», la vraie question est de savoir ce qu’il faut lâcher, à savoir ce qu’il faut abandonner de préférence sans douleur ! A quoi faut-il donc renoncer pour mieux vivre ses conditions professionnelles ? Quelles sont les résistances au changement qui font que le «lâcher prise» représente pour beaucoup de personnes une véritable épreuve, un réel défi personnel à relever ? Comment ne pas vivre le «lâcher prise» comme une forme de faiblesse, voire d’abandon ou de désengagement ?

La réponse se trouve le plus fréquemment dans l’appropriation par la personne de l’idée d’abandonner certaines zones de contrôle  «rassurantes» et/ou «habituelles» ne portant cependant pas toujours, en fait rarement, sur des priorités du métier ou des dimensions à forte valeur ajoutée pour la fonction. Cela n’empêche pas qu’aux yeux des personnes concernées, pratiquer un «lâcher prise» demande un certain courage comme l’exige toute action de changement, en somme !

Par contre, une fois le «lâcher prise» réussi, les experts en la matière prétendent que les personnes concernées vivent un sentiment fort de «libération» assez semblable à celui lié à une perte importante et rapide de poids ! Le jeu en vaut donc la chandelle !

Dans cette perspective, nous allons vous proposer douze bonnes pratiques qui ont fait leur preuve et sont à la portée de tous:

1. Savoir se détendre par des activités simples mais que vous aimez particulièrement ;

2. Savoir vivre pleinement le moment présent et apprécier ce que vous avez déjà réalisé ;

3. Savoir aménager votre espace de travail à votre image pour s’y sentir «bien» ;

4. Savoir identifier et prioriser ses responsabilités les plus importantes et y consacrer l’essentiel de ses énergies et de son temps ;

5. Savoir se donner la permission de faire de «petites pauses», de préférence toutes les deux heures : se donner des moments de respiration très souvent utiles pour contrôler ses émotions et reprendre le recul nécessaire ;

6. Savoir «bien s’asseoir»: ne pas négliger ce souci d’ergonomie aux impacts très réels sur votre état de stress ;

7. Savoir «rire». Thérapie miraculeuse contre le stress, le rire a des vertus miraculeuses et a le mérite d’être gratuit. Cinq minutes de rire par jour et rire au moins trente fois dans une journée est sans nul doute un levier idéal de «lâcher prise» ;

8. Savoir «faire totalement autre chose» pendant vos temps libres: vivre certaines passions, réaliser des actions à forte «valeur humaine» à vos yeux, se distraire;

9. Savoir «respirer». Elle doit être profonde, abdominale et complète. Se rappeler que lorsque vous êtes concentré sur une tâche ou un problème à résoudre, automatiquement vous respirez mal ou superficiellement. Prenez l’habitude de respirer profondément, plusieurs fois par jour et faire une courte, rapide, profonde respiration par le nez, retenez le souffle 2 à 5 secondes et expirez lentement  par le nez; tenir votre nez pendant 3 à 5 secondes et inspirez rapidement à nouveau, vous remarquerez le changement ;

10. Savoir «éteindre la télévision» lorsqu’elle ne représente qu’un bruit de fond et la remplacer par une «écoute du silence» ou d’une musique agréable ;

11. Savoir «se passer de son portable» pour être plus disponible envers  votre entourage et vous concentrer sur vos échanges avec celui-ci ;

12. Savoir «profiter» des repas en famille : ils constituent des moments uniques de joie, d’échanges et de partage.

En conclusion, ne sous-estimez pas l’importance du «lâcher prise», il procure un bien fou facilement accessible par le respect de quelques règles simples de vie qui vous procureront un «bien-être» dont il ne faut surtout pas se priver !