La rémunération, première préoccupation des cadres pour 2015

Sur le plan professionnel, les cadres veulent un meilleur salaire et un équilibre vie professionnelle/vie privée. Face à  la morosité de l’année 2014, le fait de changer de structure vient également parmi les résolutions envisagées.

Ils ont été 1 026 cadres dirigeants, cadres supérieurs, cadres, techniciens, agents de maîtrise et employés à répondre à l’enquête du cabinet Invest RH sur les perspectives professionnelles pour l’année 2015. Rémunération, équilibre vie professionnelle/vie privée, changement d’employeur, gestion du stress…, toujours les mêmes attentes et mêmes résolutions, sauf que l’ordre change d’année en année.

Des espoirs pour la nouvelle année

Malgré une année 2014 difficile, les cadres gardent plutôt espoir pour cette nouvelle année. La perspective d’une année 2015 plus que favorable est envisageable pour 56% des sondés (dont 63% sont des femmes). Elle sera plutôt difficile pour 17% alors que 15% n’ont pas d’opinion et 12% estiment qu’elle sera une année comme les autres.
Quant aux attentes des enquêtés, elles sont centrées principalement sur la rémunération. Elle est la première préoccupation pour 54,1% de l’échantillon. Il faut dire que l’année 2014 n’a pas connu de gros changements en matière de salaires. Le taux d’augmentation moyen, tous secteurs confondus, n’a pas dépassé les 3%. L’enquête montre également que près de 31% des cadres en activité ont connu une augmentation de salaire en 2014. Toujours en matière d’attentes, un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée fait partie des préoccupations des sondés (39,5%), suivi d’un bon cadre de travail (27,7%) qui ferme la marche du podium. Suivent le plan de formation (27,5%), la reconnaissance (26,6%), un contenu du travail plus intéressant (26%) ou encore des responsabilités plus élargies (24%). D’autres facteurs sont également cités comme les avantages sociaux (22,5%), l’ambiance de travail, le bilan de compétences (15,2%) ou encore de meilleures relations avec la hiérarchie (14,8%).
Par âge, l’ordre de priorité change. Ainsi, pour les actifs de moins de 34 ans, les vœux portent sur une meilleure rémunération, un meilleur équilibre et une formation. Ce sont également les deux premières attentes qui sont citées par les plus de 35 ans, sauf qu’ils veulent en troisième lieu un contenu de travail plus intéressant.

Résolutions professionnelles : une quête de bien-être avant tout

La question du bien-être au travail revient encore sur la table. Ainsi, l’équilibre vie professionnelle/vie privée est le premier engagement pour l’année 2015 pour 43,7% de l’échantillon. La morosité de l’année écoulée a poussé certains à penser changer d’entreprise en 2015: 37,4% l’avance comme solution. Le fait de mieux organiser ses journées de travail est inscrit sur la liste des résolutions par 32,7% des sondés. Cela implique une certaine volonté de dégager plus de temps pour prendre du recul et réfléchir la stratégie de développement de l’entreprise ou des projets en cours. La gestion du stress est également dans les esprits puisqu’il a été cité par 30,5% des sondés.
Côté évolution, les sondés ne cachent pas leur ambition. Ils sont 19% à souhaiter suivre une formation diplômante (un recul par rapport à l’enquête précédente), 11,4% veulent acquérir une expérience à l’international et 10,5% pensent créer leur propre entreprise. D’autres résolutions font leur apparition dans cette enquête comme le fait d’intégrer une association professionnelle
(9,6%) ou de mieux gérer son identité numérique (8,2%).