La lutte contre la corruption : Questions à Jamal Hyabi, Directeur communication de Lafarge Maroc

L’intégrité est un facteur-clé du succès de notre organisation et un moyen nécessaire pour la pérennité de nos activités.

Jamal-HyabiLa Vie éco : Le groupe Lafarge a été primé par Vigeo Maroc pour sa performance sociale et sociétale, notamment pour sa politique de prévention de la corruption. Quelles sont les actions que vous avez mis en place ? 

Chez Lafarge Maroc, l’intégrité est placée au cœur de toutes nos actions, parce que nous sommes convaincus qu’elle est un facteur clé du succès de notre organisation et un moyen nécessaire pour la pérennité de nos activités.

Des processus internes sont en place encadrant le risque de fraude et de corruption parmi les collaborateurs, entre autres la règle de séparation entre ordonnateur et payeur qui est appliquée en matière d’achats et une procédure interne qui interdit les paiements en espèces.

Je rappelle que le groupe a codifié l’ensemble des principes et valeurs d’éthique dans différents codes et procédures, dont principalement le Code de Conduite des affaires. Ce code s’inspire également des grands principes et déclarations des Nations-Unies en matière d’éthique des affaires et couvre plusieurs domaines  tels que le respect de la loi et de la réglementation en vigueur, la conformité aux lois et aux règles de concurrence et de marché, la corruption et les délits d’initié…

Depuis quand existent-elles  et pourquoi avoir mis en place de telles actions ?

Etant adossé à un Groupe de notoriété internationale ayant initié, depuis fort longtemps, une politique et des règles de bonnes conduites des affaires, Lafarge Maroc a très tôt adopté les principes du code de conduite des affaires du groupe.

Le code de conduite des affaires couvre trois axes : la prévention des pratiques de corruption active et/ou passive, la prévention des conflits d’intérêts et la prévention des délits d’initié.

Quels bénéfices ou avantages le groupe a-t-il pu en tirer ?

n En agissant de façon intègre, nous établissons un climat de confiance, nous protégeons notre réputation, nous réduisons les coûts de nos opérations commerciales et nous créons plus de valeur pour nos actionnaires.

Existe-t-il un plan de communication en interne afin de sensibiliser les collaborateurs et cadres sur ces actions ?

Dès 2004, le code de conduite des affaires est accessible sur le site internet. Il est ensuite diffusé aux collaborateurs concernés, assorti d’une lettre de l’administrateur directeur général, qui s’engage sur ces questions avec le devoir d’agir de façon intègre et de faire en sorte que les autres puissent en faire de même. 

Le plan de communication interne prévoit des actions de  sensibilisation des collaborateurs pour agir avec intégrité (intégrité sur le lieu du travail, intégrité dans la pratique des affaires et intégrité au sein de la communauté).