La Fondation marocaine de l’Etudiant offre 140 à  150 nouvelles bourses

La Fondation marocaine de l’Etudiant compte poursuivre sa dynamique pour la nouvelle rentrée.

La Fondation marocaine de l’Etudiant compte poursuivre sa dynamique pour la nouvelle rentrée. Lors de la tenue de son assemblée générale, il a été question d’octroyer 140 à 150 nouvelles bourses aux bacheliers méritants issus de milieux défavorisés et pensionnaires d’établissements de protection sociale. Pour cela, la fondation compte attirer de nouveaux partenaires pour soutenir leur projet.

Sur les aspects financiers, le président de la fondation, Hamid Ben Elafdil, estime les besoins immédiats de la fondation à 2 millions de dirhams de financements nouveaux, et ce, afin de pouvoir garantir la prise en charge des boursiers actuellement en formation et ceux de la promotion 2014.

Durant les deux dernières années, la Fondation marocaine de l’Etudiant a réussi à mettre en place, dans le cadre de partenariats novateurs, notamment avec la Fondation OCP, l’Agence de l’Oriental et l’Université internationale de Casablanca, des programmes dédiés, destinés à répondre aux besoins de publics spécifiques et de s’adapter aux contraintes des bailleurs de fonds.

Plus de 600 bourses distribuées à ce jour

Depuis sa création, la fondation a distribué 600 bourses ce qui a permis aux bacheliers de poursuivre les études supérieures correspondant à leur potentiel dans les meilleurs établissements d’enseignement supérieur privés et publics du royaume. Durant la seule année universitaire écoulée (2013/2014), la fondation a pris en charge 390 boursiers en cours de formation au sein de différents établissements publics et privés dans différentes villes. Près de 180 de ces bénéficiaires ont obtenu leurs diplômes et sont, dans leur grande majorité, parfaitement insérés dans le marché du travail.

L’année 2013 a été marquée par l’obtention du statut d’association reconnue d’utilité publique, une distinction qui vient couronner une politique de transparence et de professionnalisme au niveau de la gestion.

A terme, la fondation ambitionne d’accroître les bénéficiaires pour pouvoir offrir à 1 000 jeunes une véritable chance d’ascension sociale grâce à la formation.