La conciergerie d’entreprise se développe et se met même à l’heure 2.0

• Prise de rendez-vous, rédaction de courriers, tâches personnelles…, l’agence BE Conciergerie a lancé depuis le début d’année un service de conciergerie d’entreprise à distance.
• Jeunes entrepreneurs, mais aussi des professions libérales, les conciergeries ont su s’adapter à cette nouvelle clientèle.

Pour vos prises de rendez-vous, rédaction de courriers, démarches administratives, tâches personnelles, organisation d’agendas ou même organisation d’entretiens d’embauche…, disposer d’un assistant ou assistante personnel à distance, c’est possible aujourd’hui. L’agence BE Conciergerie s’est lancée dans le créneau depuis le début de l’année avec son tout nouveau concept «My personnal assistant». «La crise Covid a un peu accéléré les choses avec la prolifération du télétravail. Tout est parti des demandes de la clientèle qui voulait disposer d’assistantes non pas à temps plein mais pour des besoins occasionnels», souligne Loubna Bedraoui, DG de l’agence.
Cette dernière qui existe depuis 2010 a depuis peu diversifié ses services au fil des ans, en passant de la conciergerie de luxe, privée ou encore celle d’entreprise.
«Le métier a beaucoup évolué ces dernières années, surtout la conciergerie d’entreprise qui se développe de plus en plus. Méconnue du grand public autrefois, aujourd’hui elle s’impose par la force des choses, puisqu’elle permet à de nombreux dirigeants, entrepreneurs ou cadres supérieurs de se dispenser des tâches chronophages», explique-t-elle.
Il faut dire que de plus en plus d’entreprises sont convaincues par la mise à disposition d’une conciergerie d’entreprise et les avantages y sont nombreux.
«Tâches administratives, contraintes professionnelles, imprévus domestiques, additionnés à la routine habituelle…, les journées peuvent s’avérer très souvent à de véritables marathons. Cela peut remplir tout le planning hebdomadaire d’un entrepreneur. Avoir recours aux services d’un assistant personnel à distance permet de se concentrer sur le cœur de son activité et permettre un gain temps considérable. En proposant différents services, la conciergerie offre une solution de qualité, libère du temps pour le client et accroît son bien-être», poursuit la même source.

Un concept désormais accessible aux petites structures
Il faut dire aussi que le concept séduit de plus en plus les PME et les start-up-surtout les patrons en herbe qui démarrent leurs activités et doivent sacrifier leur vie privée pour permettre la viabilité de leur jeune pousse.
Jeunes entrepreneurs mais aussi des professions libérales, les conciergeries ont su s’adapter à cette nouvelle clientèle, avec des modes opératoires qui correspondent à l’organisation et au budget des petites tailles.
L’agence BE Conciergerie propose pour exemple des packs horaire de 10 à 180 heures selon les exigences de la clientèle mais aussi un abonnement mensuel pour un tarif de 2 900 DH/HT. «Nous avons eu même des demandes de comités CODIR qui avaient besoin d’assistance occasionnelle et qui ne pouvaient pas se permettre de recruter des personnes à temps plein, faute de budget», souligne Mme Bedraoui.
Face à la demande croissante de la clientèle, l’agence compte évidemment renforcer ses effectifs d’assistantes personnelles qui passent nécessairement par la formation aux outils digitaux. «Aujourd’hui, chaque assistante peut gérer au maximum trois clients avec toute la confidentialité qui va avec. D’ailleurs, nous avons un cabinet juridique comme partenaire pour valider toutes les clauses nécessaires dans un contrat de prestation», précise-t-elle.
Et de poursuivre que «malheureusement beaucoup d’assistantes se sont retrouvées sans emploi depuis le début de la crise sanitaire. Aujourd’hui, l’opportunité existe pour que ces professionnelles puissent se prendre en main, travailler à distance tout en permettant un équilibre entre vie professionnelle et vie privée», poursuit la même source.
Pour aller plus loin, l’agence compte également offrir ses prestations à des clients internationaux qui souhaitent investir le marché marocain, préparant ainsi le terrain pour leur implantation.