La charge de travail est la principale cause de stress, selon une enquête de Regus

Les cadres marocains de plus en plus stressés ? La dernière enquête du fournisseur d’espaces de travail Regus montre en tout cas que les collaborateurs maghrébins le sont de plus en plus.

Réalisée auprès de 16 000 professionnels à travers le monde, l’enquête montre que bien plus de la moitié des collaborateurs maghrébins (63%) constatent une hausse de leur niveau de stress au cours de ces dernières années.

Plusieurs facteurs nationaux tels que l’insécurité de l’emploi, l’accès à la santé, la pollution, la sécheresse, les embouteillages, ainsi que l’instabilité continue de l’économie mondiale auraient alimenté cette pression croissante.
Parmi les éléments déclencheurs de stress figurent, en  premier lieu, le travail (69%), les clients (49%) et les finances personnelles (36%). De même que 73% des personnes interrogées affirment que la flexibilité du travail réduit le stress et reste favorable à la vie de famille.

Les PME sont beaucoup plus préoccupées par le fléau

Selon 38% des personnes interrogées, la flexibilité du travail est également moins onéreuse que les solutions sur site fixe et 84% affirment qu’elle améliore la productivité. Il semblerait que le fait d’aider le personnel à déstresser est également très rentable.
D’une manière générale, les collaborateurs des petites entreprises sont plus susceptibles d’être stressés par les clients (42%) que les collaborateurs des grandes entreprises (27%), mais ils sont moins perturbés par la gestion (20%) que leurs homologues des grandes entreprises (40%).

Selon les responsables de l’enquête, les niveaux de stress continuent à augmenter à travers le monde, avec des collaborateurs de plus en plus proches de l’épuisement. A court terme, ceci se traduit par la perte de précieux collaborateurs et par une baisse de la productivité, avec un personnel en proie à des problèmes de santé liés au stress (insomnie, fatigue…).