« Je suis dirigé par un incompétent ! »

Mon entreprise est vraiment merveilleuse, elle nous réserve en permanence des surprises toujours aussi…étonnantes. Les avantages accordés à  certains sans aucune raison (en tout cas pas celle du mérite !), les salaires très différents à  fonctions identiques et le choix des managers qui nous étonnera toujours !
Dans mon cas, mon manager est un véritable incompétent, souvent absent du bureau, et lorsqu’ils s’y trouve on ne voit pas trop la différence…. Bon d’un côté, il me laisse faire ce que je veux mais d’un autre je trouve cela totalement injuste : pourquoi ne pas me donner le job puisque c’est le cas officieusement ?

Laurence J. Peter («Le Principe de Peter», excellent ouvrage à lire impérativement) a dit que toute personne finira à terme par occuper un poste pour lequel elle est incompétente. Et il semble que votre boss ait fait la rencontre….avec Peter !

Gérer notre frustration

Face à une injustice, le plus difficile est de savoir gérer notre frustration. Car si nous n’y arrivons pas, nous finissons par en faire une idée fixe, et nous ne pouvons plus réellement nous concentrer sur notre travail et encore moins y prendre du plaisir.
C’est un fait (à ce sujet en êtes-vous sûr ?), votre manager est MOINS compétent que vous (car dire qu’il est totalement incompétent serait un peu extrémiste, n’est-ce pas ?) sur certains sujets.
Si on analyse avec du recul, on pourrait se dire qu’il applique une règle de base du management : s’entourer de gens plus compétents que lui et/ou doter de compétences différentes pour optimiser le patchwork d’expertises de son département. Et si c’était le cas, alors il ferait partie de ces rares managers qui n’auraient pas peur de recruter de «meilleurs que lui»…
Peut-être est-ce une piste de réflexion pour vous. Mais toujours est-il que vous devez accepter ce fait et «faire avec», à moins que vous ne décidiez de démissionner et d’aller voir si ailleurs «l’herbe est plus verte» ?

Vous avez de la chance

Rien de pire qu’un manager qui ne laisse aucun champ d’initiative à ses collaborateurs. Ces derniers devant se contenter d’appliquer les directives sans discuter et d’attendre que les parapheurs soient signés par le big boss pour pouvoir avancer sur leurs dossiers.
Votre manager, au contraire, vous laisse carte blanche ! Et c’est une magnifique opportunité pour élargir votre zone de confort, optimiser vos compétences et accumuler ainsi une expérience extraordinaire.
Alors, profitez-en, et au lieu de considérer cela comme un «manquement à [ses] devoirs de manager», considérez-le au contraire comme une opportunité et pourquoi pas…une marque de confiance !

Soignez votre réseau

Va-t-il s’approprier tout le travail que j’ai réalisé ?

Que va-t-il se dire en CODIR ?

Et moi dans tout ça, est-ce que je vais rester toute ma vie cette fourmi travailleuse œuvrant dans l’ombre ?

Que va-t-il se passer pour ma carrière si les boss ne savent pas que c’est moi qui fait tout le boulot ?

Voici des questions qui sont les meilleurs boosters de frustration si vous ne trouvez pas rapidement les réponses !

Or, si votre manager reste opaque sur le sujet, alors ce sera à vous de trouver le moyen d’obtenir ces réponses !

Comment ?

En soignant votre réseau interne ! Ne ratez aucun séminaire, team building, réunion élargie pour vous rapprocher des «sommets», vous faire connaître et tisser des liens solides. Et vous verrez qu’à terme, vous deviendrez une des personnes clés de l’entreprise, une de ces personnes qu’on consulte pour les sujets importants et dont l’avis compte. Et, à ce moment-là, tâchez d’éviter toute rencontre avec Peter !