Je dois licencier mon ami !

J’ai recruté il y a quelques temps un ami. Je m’étais pourtant fixé comme règles de ne jamais mélanger les affaires avec l’amitié mais là  j’ai été séduit par son profil et en plus nous avions un besoin urgent pour ce poste. J’ai donc tout fait pour que son arrivée se passe bien mais à  peine a-t-il commencé chez nous que je me suis aperçu que j’avais fait une erreur. J’ai en effet découvert une autre personne , en réalité c’est un « beau parleur » mais qui n’est pas du tout efficace; il ne sait pas faire la part des choses entre relations amicales et professionnelles, il se permet des choses qu’il ne devrait pas et ne cesse de dire à  tout va qu’il est « l’ami du patron ». Nos relations amicales datent de plusieurs années, nos familles se connaissent et je ne sais pas trop comment faire pour lui annoncer que je souhaite mettre fin à  sa période d’essai !

Soyez équitable pour votre équipe mais aussi pour votre entreprise !
Le fait même que vous vous posiez la question «Comment lui annoncer la nouvelle ?» montre que vous n’avez pas fait la part des choses. Car si vous aviez posé la bonne question vous auriez certainement beaucoup moins hésité, et la bonne question est «Pourquoi dois-je mettre fin à cette collaboration ?»
Tout simplement, car vous avez fait ce qui arrive tous les jours en entreprise : une erreur de recrutement ! Votre jugement a certainement été tronqué par le fait que vous pensiez bien connaître cette personne, ce qui est sans doute vrai mais dans un contexte précis, celui de l’amitié et non du professionnel…

Jouer cartes sur table et principe 26

De toutes les façons, en prolongeant cette collaboration vous risquez beaucoup plus: que la situation empire et qu’elle impacte à la fois votre entreprise et votre relation amicale. Alors, comment lui dire ? Comme pour tout autre collaborateur dans la même situation : vous lui devez la vérité. Expliquez-lui que vous vous êtes trompé tous les deux et que le job n’est pas fait pour lui. Soyez ferme dans votre décision, ne laissez surtout pas la porte ouverte à une négociation. Insistez également sur le fait qu’en procédant de la sorte vous préserverez le plus important, à savoir votre amitié. Mais surtout pensez à appliquer notre principe n°26 «laissez votre interlocuteur sauver la face» et ne transformez pas cet entretien en séance de «règlement de comptes et autres critiques» car il signifierait à coup sûr l’arrêt définitif de votre amitié. De plus, n’oubliez pas que vous avez certainement une part de responsabilité dans cette situation, car si votre ami s’est permis cette attitude c’est bien parce qu’il s’est senti «autorisé» à le faire, et, d’après-vous, par qui ?

Communiquer et tirez des leçons

C’est un risque à prendre mais vous ne pouvez vous permettre de faire du «social» au sein de votre entreprise car cela décrédibiliserait votre rôle de manager vis-à-vis de votre équipe. En choisissant de vous séparer de votre ami vous renoncerez peut-être à cette amitié (ou en tout cas à cette forme d’amitié) car votre ami aura du mal  à renouer avec vous et vous devrez l’accepter. Aussi, laissez le temps agir…
Il vous restera à communiquer sur son départ auprès de votre équipe. Ce sera un exercice délicat mais possible, surtout si vous appliquez notre principe n°11 : «Si vous avez tort, admettez-le promptement et énergiquement». Malheureusement, certains managers pensent qu’en reconnaissant publiquement une erreur ils risqueraient de perdre leur crédibilité mais il n’en est rien, bien au contraire, car en le faisant, vous démontrerez votre capacité de remise en question et votre honnêteté.
Evitez également de participer activement à la séance de «chikayate» de votre équipe au sujet de l’attitude de cette personne et attelez-vous sans tarder à préparer le prochain recrutement.
Evitez avant tout les recrutements «hâtifs», mettez en place un véritable process en la matière mais, aussi, partagez avec d’autres le processus de recrutement. Impliquez votre équipe dans les futurs entretiens, vous verrez que vous découvrirez en elle des conseils et remarques judicieux !