J’ai peur de changer de job après tant d’années !

Depuis quelque temps je songe sérieusement à  changer de job. Plusieurs raisons à  cela mais la principale est que je ne suis vraiment plus d’accord avec les orientations de l’entreprise. Maintenant, cela fait 17 ans que j’y suis, j’ai aujourd’hui près de 45 ans et même si retrouver un job ne devrait pas poser de problème je me demande si c’est une «sage» décision. Certains de mes amis me conseillent plutôt de rester «planqué» !

Certes, c’est une décision importante et qui mérite une réflexion sérieuse. Mais le paramètre «âge» ne devrait pas être LE plus important (d’autant qu’à 45 ans, vous êtes à la «fleur de l’âge» !). Ce qui compte c’est ce que vous ressentez et surtout d’être en accord avec vos valeurs !
Le changement, quel qu’il soit, reste un «virage» difficile à négocier pour la plupart d’entre nous.  Vous êtes un «ancien» dans l’entreprise, certainement reconnu et respecté et vous n’avez plus besoin de faire vos preuves. Vous en connaissez parfaitement les rouages et autres procédures, bref, vous êtes en plein dans votre zone de CONFORT !
Changer n’est difficile à vivre que -le plus souvent- lorsque ce changement est vécu comme une menace !  Mais dites-vous une chose : préférez-vous «savoir» ce qui vous attend en restant dans ce job ou «découvrir» cet inconnu que vous appréhendez ? A vous de répondre !

Ce que vous voulez

Lorsque nous souhaitons donner une nouvelle orientation à notre carrière, nous procédons souvent par le «déni», à savoir «je ne veux plus de cela, je ne veux pas faire cela etc.» Et tant que nous justifions notre choix par des négations nous ne sommes pas encore dans la bonne réflexion. En effet, vous devez maintenant commencer à analyser ce que vous voulez et non ce que vous ne voulez plus ! Quelles compétences avez-vous développées depuis toutes ces années que vous souhaiteriez exploiter davantage ? Pour quelles activités avez-vous le plus de passion ? Sur quel type de sujets avez-vous envie de travailler ? Dans quel secteur d’activité ? A vous de répondre à ces questions et pourquoi pas de vous faire aider par un collègue.  

L’âge…

Vous aboutirez peut-être, au terme de cette réflexion, à une réorientation de carrière avec à la clé une formation diplômante qui vous aidera à vous rapprocher de votre vision. Puis, apprivoisez cet inconnu en rencontrant un maximum de personnes évoluant dans les entreprises/secteurs que vous avez ciblées, en multipliant ces rencontres, vous aurez une idée bien plus précise !
45 ans ne me semblent pas être un âge où les dés sont jetés ! Bernard Baruch (célèbre homme d’affaires et politique américain) l’a d’ailleurs très justement dit : «Pour moi, une personne “vieille” est toujours de 50 ans plus âgée que moi». Savez-vous à quel âge Baruch fut nommé par le président Truman représentant des Etats-Unis à la Commission de l’énergie atomique des Nations Unies ? A 76 ans !
Il vous reste encore de très nombreuses années devant vous, faites en sorte d’en faire des moments passionnants !