Intelligence économique : Avis de Fouad Harraze, Directeur chargé du pôle développement au sein du Crédit Agricole

Curiosité, rigueur et qualités de synthèse sont indispensables pour une activité de veille

La veille a été depuis toujours une activité importante dans le domaine agricole qui est notre cœur de métier. C’est un domaine qui a besoin d’informations sectorielles et d’une expertise technique pointue.

Egalement parce que nous avons diversifié nos activités bancaires, nous sommes conscients que la veille est importante dans tous ses aspects : commercial, concurrentiel, réglementaire, image…

Afin d’accompagner les clients dans leur prise de décision et de les tenir informés des dernières évolutions de leur environnement, nous avons mis en place le département veille dont l’objectif est de mettre en lumière les risques et les opportunités de développement du  secteur de l’agriculture et d’élaborer des pistes de réflexion face aux différentes problématiques sectorielles. Pour mener à bien sa mission, le département a mis en place des réseaux de veille interne et externe à la banque, ainsi qu’une importante base de données documentaire.

En plus de la veille marché, nous avons dédié une partie de la veille au pilotage stratégique et aux métiers de la banque. Le département est composé d’une équipe pluridisciplinaire qui comprend aussi bien des cadres du marketing, de l’ingénierie que ceux des finances et des RH car faire de la veille, c’est avant tout un état d’esprit. Il faut que les personnes dédiées à cette activité soient curieuses, rigoureuses et méthodiques et aient des qualités de synthèse.

Par exemple, les gestionnaires de projet peuvent être les personnes idoines pour faire de la veille et travailler dans l’intelligence économique de manière générale, du moment que c’est une fonction très transversale, puisque la mission première du gestionnaire consiste à piloter un projet de A à Z en faisant travailler différents spécialistes de manière coordonnée.

Bien évidemment, une formation dans le domaine de l’intelligence économique permet à la personne d’être mieux outillée pour gérer les informations stratégiques.

Il faut dire qu’aujourd’hui il existe une multitude d’informations à gérer. Pour faire de la veille, il y avait jusqu’à présent  les séminaires, les congrès…

Aujourd’hui, internet a bouleversé la donne. C’est une formidable base de données à l’échelle mondiale où l’on trouve le plus d’informations.