Haute saison trop dure pour les comptables !

Chaque année, nous faisons face au même défi impossible à  relever : boucler les dossiers de centaines de clients. Nous travaillons plus de 15h par jour quasiment 7j/7 dans un stress inhumain. J’aime mon métier mais je me demande si c’est une vie que de subir ce rythme infernal. Et c’est sans parler des clients désorganisés, voire de mauvaise foi, qui mettent nos nerfs à  rude épreuve. Je ne sais vraiment pas si j’ai envie de passer toute ma vie à  attendre la fin du mois de mars pour souffler un peu !

Comme des sportifs de haut niveau vous avez donc vos propres «Jeux olympiques», la fameuse période des bilans ! A la fois passionnant mais aussi exténuant. C’est effectivement une période que tous vos confrères redoutent mais qui représente apparemment un passage obligé. Ce qui le rend certainement encore plus difficile à vivre c’est que vous SAVEZ que ce passage est cyclique et donc permanent !

Le revers de la médaille

Cette dose de souffrance est inhérente à votre métier et vous le savez. C’est une donnée et vous n’y pouvez pas grand-chose ! Et rassurez-vous, c’est le cas de la majorité des personnes actives. Il y a toujours dans n’importe quel travail un moment de «haute saison» durant lequel le rythme s’accélère à en devenir presque insupportable. Quel que soit le métier que vous choisirez vous devrez y faire face, reste à savoir si vous serez tout autant passionné si vous changiez de job ?

Analyser pour anticiper

Vous allez certainement penser qu’il est IMPOSSIBLE d’anticiper plus que ce que vous ne faites déjà mais vous vous trompez. Que faites-vous une fois cette haute saison passée ? Vous prenez certainement une bonne semaine de congé (comme quasiment tous vos confrères) et repartez sur les commissariats aux comptes ou autres dossiers ? Mais prenez-vous le temps pour analyser la situation et ainsi pouvoir dégager des enseignements à mettre en place pour la saison prochaine ? Organiser des ateliers de travail avec toutes vos équipes et «refaites le film» de cette saison : qu’est-ce qui a bien fonctionné ? Pourquoi ? Comment pourriez-vous déployer plus ces «best practices» ? Qui sont les clients «difficiles» ? Comment anticiper sur certains de leurs travers ? Faut-il «garder» certains clients ou plutôt ne pas renouveler la mission pour l’année prochaine ? (Avec les deux critères en tête : rentabilité/impact d’image) ? Comment s’est faite la répartition des tâches ? Comment avez-vous communiqué entre vous ?
Vous allez certainement dégager des idées constructives en analysant calmement votre mode de fonctionnement et cela vous permettra de prendre le recul dont vous semblez avoir grand besoin.

Ressources humaines

La clé dans votre métier concerne les ressources humaines. Car la majorité des «couacs» trouvent leur origine dans le manque de compétence ou d’engagement des équipes. Aussi, AVANT la haute saison, et même bien avant. Analysez vos troupes ! Et mettez en place un plan de formation rigoureux pour pallier les défaillances concernant notamment les compétences techniques. Vous le savez, une personne qui ne SAIT pas gérer un aspect précis d’un dossier ne le saura jamais en période de haute saison. Alors plutôt que de penser qu’ils «apprendront sur le tas comme vous», soyez plus rationnel dans votre démarche de développement des potentiels.

Et vous ?

En mettant en place ces actions, vous allez certainement impacter positivement cette «douloureuse» haute saison. Mais elle restera difficile et c’est à vous de savoir ce que vous voulez et ce à quoi vous êtes prêt à renoncer ! Votre formation financière vous ouvre les portes de nombreuses autres opportunités. De toute façon, ne prenez aucune décision pour l’instant, reposez-vous, soufflez, et une fois que la tension aura disparu, alors dressez le passif et l’actif de vos réflexions.