Etre salarié et entrepreneur : Avis de Brahim Taharraoui, Consultant en économie de la santé

Il faut rester éthiquement professionnel quand on cumule deux emplois.

Après 26 ans dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, j’ai commencé à réfléchir à un projet de création d’entreprise. J’avais trois options en tête pour cela: me lancer dans un projet d’import/export de produits pharmaceutiques, créer une officine ou m’orienter vers le conseil et études de marché étant donné que j’ai eu à occuper le poste de directeur marketing durant mon parcours professionnel.
Finalement, j’ai choisi la dernière option du fait que le projet ne nécessitait pas de capital important au départ contrairement aux autres possibilités. Je me suis donc lancé dans le conseil en marketing stratégique et accompagnement pour le compte de groupes laboratoires, que ce soit pour la réorganisation des équipes, la réorganisation des gammes de produits, le lancement de nouveaux produits…Par la même occasion, j’ai dû requalifier mon contrat de travail avec mon dernier employeur pour occuper un poste de consultant.

N’empêche que les difficultés ne manquaient pas au départ. Tout d’abord, la réticence de certains clients à me confier des missions, étant donné que j’étais encore salarié de leur concurrent. Le marché étant petit, tous les acteurs se connaissaient. Du coup, ils ne pouvaient pas traiter avec moi sur certains points stratégiques, de peur que je divulgue cette information auprès de mon employeur. Et vice versa. J’étais également au courant d’informations stratégiques de mon ancien employeur sur lesquelles certains clients potentiels cherchaient à en savoir un peu plus. Il y avait une certaine éthique à respecter. Ce qui m’a quelque part poussé à quitter mon ancienne entreprise au bout d’un an et demi pour me consacrer finalement à mon activité. Par la suite, je me suis ouvert à d’autres secteurs comme les télécoms, les hydrocarbures, l’agroalimentaire… Il faut dire que le savoir acquis ne se limite pas au même secteur. J’ai trouvé que quel que soit le secteur d’activité, les problématiques RH des entreprises restent similaires.

En fin de compte, je qualifierai cette expérience transitoire d’extrêmement importante et surtout stressante. Cumuler deux fonctions, surtout dans le même domaine d’activité et le même secteur, peut poser un problème d’éthique et de confiance auprès des partenaires. Psychologiquement, on se sent «torturé». On se voit proposer des missions importantes mais qui risquent de nuire à ma casquette de consultant d’entreprise.
J’avais un contrat moral avec mon employeur que je ne pouvais transgresser.
Le seul conseil que je peux donner, c’est de préparer sa sortie très tôt. Gérer sa propre entreprise et assurer sa responsabilité en tant que salarié auprès d’une autre société exige beaucoup de volonté, d’autonomie et d’organisation. Ce genre de projet génère d’importantes responsabilités. La compétence et le professionnalisme jouent un rôle primordial dans la réalisation de son projet.