Emploi : un jeune diplômé doit d’abord viser un environnement apprenant

Avis d’expert : Mohammed Emtil, Auditeur social et consultant associé dans le cabinet Espace RH

La première question que doit se poser tout cadre qui souhaite changer d’entreprise est de savoir s’il va retrouver un environnement apprenant. Car quel que soit le salaire qu’il touchera, le fait de valoriser ses compétences et de les développer va lui permettre de prétendre à beaucoup plus par la suite. Ce processus doit être privilégié par un jeune diplômé, en particulier. En effet, avec de solides compétences, il est possible d’évoluer dans la même structure en prenant en charge de nouvelles responsabilités et un nouveau poste, comme on peut le faire ailleurs.
Il faut savoir que la gestion de carrière suppose deux éléments importants. D’abord, bien se connaître. Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que je ne veux plus faire ? Quels sont mes objectifs en termes de métier ? Quels sont mes atouts ? Il ne s’agit pas de se tracer une voie parfaite pour sa carrière, l’essentiel est d’avoir les idées claires pour y parvenir.
Ensuite, il s’agit de bien structurer ses acquis pour pouvoir les vendre ailleurs.
Quand on postule pour un poste, on doit également savoir si l’entreprise est bien organisée du point de vue des process, méthodes de travail… mais aussi la possibilité de travailler sur des projets transversaux, voire d’autres domaines pour renforcer ses compétences et sa personnalité.
Autre question à se poser, l’emplacement de l’entreprise. Certains peuvent être attirés par la mobilité géographique même si elle reste une contrainte qui a son poids. Il faut dire de même que, souvent, certains cadres sont sollicités dans le cadre de leur travail et sont amenés à travailler dans d’autres régions. La mobilité reste un moyen de booster sa carrière à condition que ce soit voulu et accepté.
Honnêtement, j’ai vu très peu de gens se pencher sur ces problématiques, surtout les jeunes qui débarquent sur le marché de l’emploi.
Sur ce marché, on peut scinder les candidats en deux catégories. Il y a ceux qui cherchent juste à gonfler leur salaire. Ces personnes n’hésitent pas à changer d’employeur pourvu qu’ils gagnent plus quel que soit le niveau de responsabilité et l’ambiance. Il y a ensuite ceux, souvent plus expérimentés, qui veulent accéder à un poste de responsabilité avec un titre, une rémunération adéquate et des objectifs bien définis. Autrement dit, leur expérience professionnelle doit être consacrée par l’importance du poste et la hiérarchie dans l’organigramme.