Emploi : Les jeunes visent d’abord les entreprises où l’environnement leur permettra de s’aguerrir

Avis d’expert : Ahmed el Meslouti, Consultant RH

Avant de se lancer dans une nouvelle aventure, il convient de mener une réflexion de fond afin d’apporter des réponses claires à ses préoccupations : que souhaitez-vous trouver de différent dans un nouvel emploi ? Qu´attendez-vous de votre future entreprise ? Quel est votre projet professionnel ? Sur quels critères fondez-vous votre choix de poste et d’entreprise ?… Une fois les idées et ambitions rassemblées, les portes du marché du travail peuvent s’ouvrir à vous. Reste à savoir comment s’y frayer un chemin.
Il faut dire que beaucoup de jeunes ne se posent pas ces questions, surtout les débutants. Ces derniers cherchent d’abord à intégrer des entreprises où l’environnement leur permettra de s’aguerrir. Ces premières années de rodage se feront au prix d’une décote sur le salaire.
D’un autre côté, je trouve que les candidats ne s’informent pas suffisamment sur les entreprises à intégrer. Ils pensent aux multinationales ou filiales de grands groupes sans se soucier si ces entreprises offrent un bon cadre de travail, un plan de carrière, des avantages multiples… Si le poste est très attrayant sur le moment, il faut s’assurer que l’on puisse, à terme, déboucher sur autre chose qu’une voie de garage.
Pour son évolution de carrière, un cadre cherche en premier lieu un environnement sain avec une bonne ambiance, des facteurs qui  peuvent lui assurer un échange avec tout le personnel. Le partage de l’information et la visibilité sont deux autres éléments qui comptent pour les cadres. Le système de bonus, la formation et la responsabilisation des cadres sont aussi des outils motivants qui donnent envie de rester dans une entreprise, qu’elle soit petite, moyenne ou grande.
Il ne faut pas oublier que les grands groupes ne sont pas les seuls à offrir des opportunités de carrière. Certains cadres issus de grandes écoles et universités s’orientent vers des PME pour occuper un rôle plus pondérant dans la stratégie de développement de l’entreprise, avoir une relation plus proche avec le patron et une vision globale sur leur métier. Il y en a qui sont aujourd’hui prêts à échanger le prestige et la notoriété de la grande entreprise qui les emploie contre plus de responsabilité dans une PME, d’où la notion de l’autonomie.