Elle refuse mon autorité et mes suggestions

J’ai toujours adopté un mode de management basé sur le consensus et surtout le respect. Et je dois dire que cela a plutôt bien marché jusqu’à  aujourd’hui.
Depuis que cette nouvelle commerciale a intégré l’équipe, je me retrouve face à  une véritable complication. En effet, elle refuse d’écouter mes suggestions, et elle n’en fait qu’à  sa tête (et y compris pour ses horaires qu’elle aménage comme elle l’entend). Je n’aime pas les conflits et aimerais bien trouver une solution plus «apaisée» pour qu’elle comprenne mes attentes.

Oui, nous voulons tous évoluer dans un environnement de travail «agréable», mais il arrive, parfois, que nous soyons bien obligés de passer par des moments de turbulences qui s’ils ne sont pas gérés à temps risquent fort de se transformer en une tempête qu’on ne pourra que très difficilement arrêter…

Alors : refus d’autorité ou autorité inappropriée ?

La fuite de tout conflit

Vous n’êtes pas le seul à avoir en horreur les conflits, c’est un trait de caractère très courant qui doit sans doute trouver ses origines dans certains évènements passés de votre vie.

Et il est vrai qu’affronter des situations tendues n’est pas forcément le plus simple mais cela doit faire partie de la «panoplie» de tout manager !

Gérer un conflit revient à accepter que la relation n’a pas fonctionné comme nous l’espérions et nous renvoie dans notre zone d’inconfort, celle où nous devrons verbaliser un désaccord, et donc nous montrer «moins gentils» que d’habitude…
Est-ce si important pour vous d’être reconnu pour votre gentillesse et votre respect ? Pourquoi ?
Et en quoi avoir une réunion de «recadrage» avec une collaboratrice serait-il «méchant et irrespectueux» ?
N’avez-vous pas tout simplement inversé les rôles ?
Dans cette problématique, qui est le «véritable méchant», d’après vous ?
C’est un travail à faire sur soi, un arbitrage aussi : d’un côté, cette appréhension du conflit et, de l’autre, l’impact sur vous, votre équipe et vos résultats si vous ne faites rien…

Les pros du conflit

Vous êtes donc un manager «pacificateur» qui a à gérer une collaboratrice «guerrière».
D’un côté, vous «suggérez» de l’autre, on «impose».
A votre avis, qui sera le gagnant de cette bataille ?
Les profils guerriers n’écoutent pas les suggestions et font fi en général des «sous-entendus», ils n’agissent, ne réagissent qu’à des faits clairement prononcés.
Alors, prenez votre courage à deux mains et recevez cette personne pour :
1. lui rappeler vos attentes
2. lui communiquer clairement ce que vous ne permettrez plus.
Le tout dans un environnement serein et respectueux (mais ça vous saurez faire, n’est-ce pas ?)
Ne vous excusez pas de dire ces choses et ne vous justifiez pas non plus, une entreprise est régie par des règles de fonctionnement, des procédures et elles sont valables pour tous.

Equité pour tous

Que risque-t-il de se passer si vous ne réagissez pas un peu plus fermement ? Certes, vous aurez toujours cet environnement poli et dépouillé de tout conflit, mais, de l’autre côté, votre crédibilité vis-à-vis des autres membres de l’équipe sera touchée.
En effet, comment, d’après vous, un collaborateur lambda pourrait réagir en voyant son «boss» accepter «l’inacceptable» d’une collègue et pas de lui ?
Gentil ou efficace ?
Gentil ou équitable ?
A vous de répondre à ces deux questions…en n’oubliant pas d’être gentil AUSSI vis-à-vis de vous-même !
Bonne rentrée !