Ecoute psychologique : Questions à  Nadia Lazrak Bensouda, DG de PsyPhone

«L’écoute psychologique permet à  une personne
de sortir de la solitude»

PsyPhone est une entité spécialisée dans l’écoute psychologique en ligne. De quoi s’agit-il exactement ?

Face à des difficultés personnelles (divorce, maladie, deuil…) ou professionnelles (tensions, stress, difficultés relationnelles…), PsyPhone propose aux personnes concernées un service d’aide psychologique pour mieux gérer ces situations difficiles.
Il s’agit d’une aide apportée par un psychologue clinicien de manière anonyme et confidentielle au travers d’échanges téléphoniques.
L’objectif étant d’aider l’appelant  à prendre du recul par rapport à une situation conflictuelle et à réfléchir à de nouvelles alternatives en cernant mieux les éléments qui déclenchent la détresse, la souffrance psychologique.
Les entreprises qui souhaitent mettre en place une organisation favorisant la performance humaine font en général appel notamment à ce service.  
L’expérience a montré que ce service, couplé avec d’autres types de service liés à la prévention des risques psychosociaux, tout en améliorant le bien-être des appelants, contribue à améliorer la productivité et le climat social.
En effet, les appelants se sentent moins isolés, ils apprécient d’être écoutés sans être jugés, de parler de leurs inquiétudes, de prendre du recul et de réfléchir à de nouvelles solutions. Un climat de confiance s’installe, ce qui favorise entre autres une plus grande cohésion d’équipe pour le bien de la performance économique de l’entreprise.
L’entreprise qui se soucie ainsi du bien-être de ses salariés assume également sa responsabilité sociale.

Concrètement, qu’apporte l’écoute psychologique aux personnes ?

Du bien-être, une meilleure appréhension des problématiques privées ou professionnelles, un soulagement, un soutien.

Trouvez-vous un écho auprès des entreprises ou des employés ?

La dernière enquête que nous avons réalisée auprès des salariés d’entreprises (depuis l’employé jusqu’au cadre) a montré que plus de 60% des personnes ayant répondu souhaitent bénéficier d’un accompagnement psychologique.
Quant aux entreprises qui ont mis en place ce service, si elles ont hésité à le faire au départ, elles en ont assez vite compris le profit qu’elles en tirent tant au niveau social qu’au niveau économique.

Quel est le profil des appelants et quels genres de problématiques traitez-vous ?

Ce service intéresse autant les femmes que les hommes, quelle que soit leur catégorie socioprofessionnelle. Cela va du coursier au cadre supérieur, en passant par les ouvriers, principalement du secteur privé. Généralement, la moyenne d’âge des appelants tourne autour de 35 ans. Quant aux problématiques traitées, elles sont diverses : conflits familiaux, problèmes financiers ou juridiques, difficultés de conciliation vie privée/vie professionnelle, abus de substances, mais également des problèmes d’ordre «psychologique» (difficultés relationnelles, par exemple).