Des petits chefs même dans les multinationales

Franchement, je pensais qu’en intégrant une multinationale je serais à  l’abri des injustices et autres comportements des «moul chekkara», mais là  j’en suis bien revenu. Au final, le management se fait de la même manière si ce n’est pire puisque nous ne pouvons avoir de contact facile avec les «vrais patrons» et sommes à  la merci d’un petit chef qui s’arroge toutes les victoires (et accessoirement les bonus qui vont avec) même si d’autres les méritent, qui nous empêche d’exprimer pleinement notre potentiel et qui nous démotive chaque jour un peu plus ! Lors de mon recrutement on m’a «vendu» l’entreprise avec des valeurs, des process internationaux et tout le bla bla j’y ai cru et, aujourd’hui, je n’ai qu’une seule envie c’est de changer de job.

Vous pouvez instaurer les procédures les plus efficaces et les plus transparentes, communiquer sur de belles valeurs, avoir une stratégie limpide et ambitieuse, tout cela restera lettre morte si les hommes et les femmes de l’entreprise ne suivent pas !
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis étonnée lorsque j’entends ce même type de remarque empreinte d’amertume (et oui, vous n’êtes pas le seul dans cette situation) comme si «structure importante» allait automatiquement de pair avec management moderne et équitable.
Le monde de l’entreprise est de plus en plus cruel, à l’heure ou il devrait être de plus en plus réellement humain ! Livrables, budgets, deadline c’est ce que nous entendons à longueur de journée.

Les avantages

La situation ne peut certainement être aussi noire que vous la décrivez. Certes, vous avez la sensation d’être le collègue de Charlie Chaplin dans le film «Les temps modernes» à «serrer un boulon» pour une machine que vous ne voyez jamais mais vous devez aussi bénéficier d’un transfert de savoir-faire important, de formations de qualité, de dossiers traités à forte valeur ajoutée, d’avantages sociaux et de collègues performants !
Et tous ces éléments devront peser dans votre décision…
«Petit chef» est une espèce en voie de disparition je vous rassure. En effet, à force de répéter qu’il est important d’adopter un mode de management participatif, challengeant et centré sur les hommes, la majorité s’y est mise (à différents degrés et pour différentes raisons mais la tendance est là !). Maintenant petit chef existe – toujours malheureusement – et il peut revêtir les plus beaux atours du plus moderne des managers (c’est ce qui nous trompe en général), il utilise tous les termes «en vogue», il acquiesce à toutes les idées de management moderne lors des formations, il insiste même pour que les valeurs soient bien comprises et appliquées mais voila, le seul hic c’est que tout cela est valable pour tout le monde sauf pour lui. Car, une fois les beaux discours terminés, lorsque petit chef intègre son bureau, il reprend ses bonnes vieilles habitudes du manager «à qui on ne la fait pas» et qui «sait tenir ses équipe»…

Les victoires

Petit chef devrait être actionnaire des laboratoires qui fabriquent des antidépresseurs tant il en «dope» la consommation ! Mais, voila, la plupart du temps on ne dit rien à petit chef, soit parce qu’on a abandonné l’affaire tant il n’est pas réceptif, soit parce qu’on aurait trop peur de sa réaction : et si il le prenait mal ? Comme si NOUS étions les fautifs : quel inversement de rôle magistral n’est-ce pas ?
Aussi, pourquoi ne pas lui parler de vos ressentiments ? Vous serez étonné de voir comme un petit chef réagit lorsqu’on lui exprime nos déceptions et indirectement que nous avons percé à jour sa «schizophrénie managériale»…
Les victoires n’appartiennent pas à ceux qui les annoncent mais à ceux qui les ont vraiment obtenus. Si vous avez réussi à mener à bien un projet, cette réussite est à vous. Maintenant si vous êtes tombé sur un «petit chef 5 étoiles» alors sachez que vous aurez beaucoup de mal à gagner la bataille de la vérité. Alors à vous de vous redéployer, dans une très grande, moyenne ou petite structure (ou dans la même mais dans un autre département) tout en gardant à l’esprit dans les prochaines années que vous, vous ferez tout pour un être un grand chef !