Des business angels pour conforter l’écosystème start-up

Les start-up devront bénéficier de plus de financement dans les années à venir. Dans cette perspective, la Factory by Screendy lance son programme de business angels.

L’écosystème start-up se met en marche. Preuve en est que les signaux positifs laissent penser à une dynamisme des entreprises innovantes. La mise en place du Fonds Innov Invest, chapeauté par la Caisse centrale de garantie (CCG), est venue donner un nouveau souffle à l’entrepreneuriat et permettre de combler les carences constatées dans l’accès au financement. Le fonds mobilise pas moins de 700 MDH, qui seront injectés en Equity dans les start-up les plus prometteuses, couvrant des domaines aussi diversifiés que les fintechs, les énergies renouvelables ou encore le tourisme.

Sur les cinq premières années du Fonds Innov Invest, pas moins de 300 entreprises innovantes sont ciblées. Les tickets d’entrée annoncés sont importants : de 5 à 6 MDH en moyenne en prise de participation directe. Cela peut aller jusqu’à 10 millions de DH dans certains cas.
De plus, la Loi de finances 2018 a apporté une série de mesures fortes destinées à encourager l’investissement dans les start-up innovantes.

Ainsi, les contribuables, personnes physiques ou morales, qui prennent des participations dans le capital des start-up, se voit offrir d’importantes réductions d’impôts, notamment dans les prises de participation dans le capital d’une start-up qui seront défiscalisées, dans la limite d’un plafond de 200000 DH.

Le financement, le nerf de la guerre des jeunes pousses

Dans ce sillage, plusieurs grands groupes et autres réseaux d’accompagnateurs ont favorisé l’émergence d’écosystèmes créatifs dans plusieurs domaines comme l’éducation, les services, l’action sociale et l’entreprenariat. La finalité principale de cette initiative est de contribuer à la création d’incubateurs de start-up dynamiques, qui fourniraient à leur tour produits et services se distinguant par leur qualité et leur innovation.

Pour Mehdi Alaoui, DG de La Factory by Screendy, espace d’innovation pour les start-up, «on devrait voir émerger quelques success stories dans quelques années à venir. D’autant plus qu’une grande avancée en matière de facilitation d’accès des entreprises innovantes au financement est en train de s’opérer car jusque-là il n’y avait pas de mécanismes financiers appropriés pour financer la phase d’amorçage des jeunes pousses».

Toujours est-il que le DG de la Factory incite à plus d’initiatives. Il vient de mettre en place un programme d’investissement pour financer les meilleurs early start-up africaines. «Pour les start-up, c’est le meilleur moyen d’accéder plus facilement au financement et de répondre à leurs problématiques. In fine, c’est faire de la bienveillance pour les start-up et les investisseurs», conclut-il.

Lire aussi :     Entretien avec Mehdi Alaoui, DG de la Factory by Screendy.