De nouvelles fonctions ont fait leur apparition

Avis de Youness Mouhib, DG du cabinet Positif Conseil.

Le marché de l’emploi ne se porte pas mal et cela est très important. Certes, il y a un léger fléchissement par rapport à l’année dernière, mais ce marché reste assez animé.
Pour les offres, il y a toujours une constance en ce qui concerne les profils qui répondent aux besoins en croissance de l’entreprise et qui lui permettent de faire face à une concurrence de plus en plus acharnée. Il s’agit des commerciaux et des marketers.
Les autres profils les plus recherchés sont ceux qui répondent aux besoins de modernisation des structures et de renforcement de l’édifice organisationnel dans un souci de gestion optimisée de l’entreprise. On peut citer les qualiticiens, les contrôleurs de gestion, les responsables ressources humaines ou communication interne, les responsables hygiène, santé et sécurité.
De nouvelles fonctions ont également fait leur apparition comme le community manager, le responsable risques sociaux, le responsable éthique, le déontologue ou encore des fonctions liées à l’environnement et au développement durable…
Sans conteste, l’industrie agroalimentaire, la grande distribution, le bâtiment et les travaux publics (secteur où il y a une grande tension sur les ressources humaines), l’industrie automobile et ses composants, les télécoms et enfin les incontournables centres d’appel et, à un niveau moindre, les banques sont les principaux recruteurs.
Une nouvelle donne est à signaler. Aujourd’hui, nous assistons à la fin de la concentration des offres d’emploi sur l’axe Casa-Rabat. Des besoins sont maintenant exprimés à Kénitra et de nouveaux pôles économiques ont émergé, comme Tanger, l’Oriental, Marrakech, Agadir, et demain Béni-Mellal…
Qu’en est-il des PME dans ces recrutements ? C’est connu de tout temps, elles sont sans conteste, et par effet de consolidation du nombre des recrutements effectués, les plus gros employeurs du Maroc. A titre d’exemple, les commerces modernes de détails liés ou non à des franchises ont de grands besoins en vendeurs et autres gestionnaires de magasins. C’est le cas de ceux qui vont s’installer au Morroco Mall de Casablanca.