Consultant : Avis de Mohamed Tassafout, DRH de DLM

Il faut toujours garder le réflexe de ne retenir que le prestataire qui apporte une solution répondant réellement aux besoins de l’entreprise.

Mohamed-TassafoutNous faisons fréquemment appel à des consultants, principalement dans les domaines des ressources humaines, la stratégie ou encore l’organisation.
Le fait de travailler avec des prestataires externes nous apporte une valeur ajoutée, cela est bien évident.

C’est toujours un regard externe et du sang neuf qui arrive.

Pour le choix des prestataires, nous faisons toujours attention aux références du cabinet. Nous cherchons surtout des consultants qui ont l’expérience des grands groupes. On cherche aussi des spécialistes des domaines pointus, pas des généralistes.

L’autre avantage réside notamment dans la neutralité des décisions. Un message est parfois mieux compris et accepté s’il est formulé par un consultant que s’il émane de l’intérieur de l’entreprise. Je pense notamment au système d’appréciation des compétences.

Quand l’opération est menée par un consultant externe, la neutralité est souvent de mise et les décisions souvent mieux acceptées par les collaborateurs.

Les consultants en management ont un atout appréciable dans leur quête. Il s’agit de l’objectivité dans leurs recommandations et une totale liberté de pensée rendue possible par leur indépendance à l’égard de l’entreprise cliente.

Ceci dit, on ne doit pas recourir à un cabinet de conseil à tout bout de champ. Tout dépend de la nature et de la pertinence du besoin.
Pour ma part, je fais attention à trois facteurs.

Le premier concerne les références du prestataire. Comme il existe une grande disparité des acteurs du conseil, il est parfois difficile de faire la différence entre le bon grain de l’ivraie. Comme je l’ai souligné précédemment, les références du prestataire comptent certes, mais il faut aussi savoir les vérifier avant de l’engager.

Ensuite, et c’est également un point important, il faut savoir rester à l’écoute du marché. Un nouvel acteur qui amène de nouvelles méthodes de travail peut être intéressant pout toute entreprise qui fait appel souvent au conseil.

Enfin, il faut savoir garder le réflexe RH de retenir le prestataire qui est capable de vous convaincre, d’apporter les solutions réellement adaptées à l’environnement de l’entreprise et non pas des outils prêts à être installés.