Conditions de travail : Le savoir-vivre en entreprise est régi par l’éducation propre de chaque individu

Avis d’expert : Mohamed El Yousfi, DG du cabinet LMM QSE

Le savoir-vivre en entreprise est régi par l’éducation propre de chaque individu, le bon sens mais aussi par les valeurs de l’entreprise.
Car le non-respect des règles de vie en collectivité a des effets ravageurs sur l’environnement de l’entreprise. Un manager «non respectueux» de ses collaborateurs aura du mal à réaliser ses objectifs, puisque la légitimité ne lui est pas reconnue par ses salariés.
Autrement dit, il va dépenser beaucoup d’énergie pour que le travail soit réalisé, et quand bien même les salariés vont réaliser ce qui leur a été demandé, ils ne vont pas donner du sens à leur travail et être dans le collectivement gagnant. D’où la déperdition d’énergie, le turn-over, la non-capitalisation sur les actions, la non-confiance dans l’organisation …
Pour moi, je retiendrais trois éléments qui sont importants pour rendre un climat de travail plus convivial, à commencer par responsabiliser les collaborateurs. C’est montrer de la considération pour ses salariés. C’est le fait de donner des missions et des tâches à chacun pour les motiver et surtout leur laisser toute l’autonomie nécessaire pour réaliser leurs objectifs. Lorsque l’entreprise les encourage à prendre des responsabilités et à innover, ceux-ci la payent en retour grâce à leur créativité.
Autre facteur important, la crédibilité. Parfois, on le voit dans certaines entreprises où l’écart entre la vision prônée et la réalité sur le terrain est flagrant. Il faut ainsi donner une visibilité mais aussi suivre par des actes.  Il ne faut surtout pas tenir un double discours.
Enfin, la reconnaissance est également un facteur qui favorise une bonne ambiance de travail. Quand les résultats sont là, il faut savoir motiver que ce soit oralement ou matériellement.
On peut aller jusqu’à proposer des activités extraprofessionnelles comme le fait de faire bénéficier ses salariés d’abonnements dans des salles de sport, offrir des repas périodiques pour plus de cohésion… Cela peut aller jusqu’à des actions simples comme l’aménagement d’espaces de détente au sein de l’entreprise.
Malheureusement, les entreprises privilégient l’optimisation de l’espace au détriment d’un lieu de vie commun, de telle sorte que les échanges entre salariés se cantonnent au domaine professionnel. Comment voulez-vous après développer un esprit d’équipe ?!

Voir d’autres articles : Emploi et recrutement au Maroc