Communication interne : chaque entreprise doit trouver son modèle

La communication interne a un impact direct sur plusieurs composantes structurantes des organisations dont le climat social, la motivation, la transparence… Les réseaux sociaux ont donné un nouveau souffle à  la communication

Trop souvent, la communication interne est le parent pauvre des organisations. Les entreprises ne communiquent pas assez avec leurs salariés. Pourtant, elles ont tout à y gagner parce que des collaborateurs informés correctement et en toute transparence donnent le meilleur d’eux-mêmes.
Stratégique ? Jérôme Mouthon, DG de l’agence Buzzeff, en est convaincu. «Elle participe à la circulation de l’information au sein d’une organisation. Elle est stratégique car elle a un impact direct sur plusieurs composantes structurantes des organisations», dit-il.

Ces dernières années, les outils de la communication interne se sont multipliés et ne se limitent plus à des newsletters, au journal interne, à des réunions ou à l’affichage. Les technologies de l’information ont fait leur entrée en force. Intranet, blogs…, mais ce sont surtout les réseaux sociaux qui ont donné un nouveau souffle à la communication de manière générale mais surtout en interne. Les entreprises intègrent mieux la nature interactive des réseaux sociaux, et sont plus enclines à recueillir directement les avis des utilisateurs de ces plate-formes. En somme, créer du buzz autour d’un produit, d’une stratégie…

Par ailleurs, les supports sont de plus en plus personnalisés, par corps de métier ou par catégorie d’interlocuteurs. Mais quels que soient l’outil et la cible, la finalité sera de donner du sens aux messages sans rien imposer. Il y a toutefois un élément à prendre en considération : la communication interne doit être cohérente avec les valeurs de l’entreprise.
Pour autant, doit-on tout dire en interne ? Communiquer en interne suppose quelques garde-fous. D’abord, il convient de construire les messages de façon simple et accessible. Il faut également s’assurer de la compréhension par les équipes et à différents niveaux de l’organisation. Enfin, les relais par des réunions explicatives en petits groupes sont souvent utiles et efficaces dans le processus d’information.

En amont, il s’agit de définir une vraie stratégie qui permettra de déterminer les outils dont a besoin l’entreprise, la qualité de la communication interne, le partage des ressources. En aval, il s’agit d’accompagner ceux qui sont chargés de la mise en œuvre par des formations. En somme, il n’existe pas un modèle unique et standard de communication interne efficace. Chaque entreprise doit mettre en place sa propre communication interne et doit se tenir sans cesse au fait des bonnes pratiques afin de trouver son modèle qui ne doit pas être figé. Il faut s’organiser par thématique : communication environnementale, financière, produit…