Comment faire le bon choix d’une formation? : Avis de Said Benamar, Directeur du pôle Formation Executive à l’Université internationale de Casablanca (UIC)

L’investissement dans la formation doit être nécessairement lié aux perspectives d’évolution de carrière

Said-BenamarIl est clair que très souvent les cadres sont désemparés quand il s’agit d’entreprendre une formation pour la simple raison que le choix d’une formation ou d’un établissement de formation est loin d’être évident.

Je pense que ce choix doit tenir compte de trois facteurs principaux. Le premier est que l’investissement dans la formation doit nécessairement être lié aux perspectives d’évolution de carrière. Dans ce sens, faire un MBA, master ou autres doit obéir à la volonté d’élargir ses connaissances ou de se spécialiser dans un domaine particulier.

Le choix se fait aussi par rapport au programme offert, sa valeur ajoutée, la notoriété de l’école ou du diplôme, la qualité des intervenants…

Enfin, le choix dépend du niveau du poste. Rien ne sert d’entreprendre un MBA généraliste si on ne maîtrise pas déjà son métier.

Chaque école ou université est appelée à offrir un service d’orientation pour que le choix d’une formation pour chaque candidat débouche sur une cohérence entre son expérience professionnelle et la spécialité choisie.

Par exemple, un Executive MBA se justifie dans le cadre d’une expérience professionnelle probante. Souvent, les cadres le font pour pouvoir évoluer verticalement, se renforcer dans le domaine de la gestion, mais aussi sur le plan transversal (développement personnel).

Les masters spécialisés, quant à eux, offrent la possibilité aux cadres de se spécialiser dans un domaine particulier, notamment la finance, le contrôle de gestion, les ressources humaines, la logistique, le marketing…

Au sein de notre pôle formation executive, nous avons développé des formations qui s’adaptent au monde professionnel, notamment notre Executive MBA qui est prisé par les cadres et cadres dirigeants qui veulent capitaliser sur leur expérience. Soit ils veulent occuper de nouveaux postes de responsabilité, soit ils désirent changer de secteur ou encore créer leur entreprise.

De même, le MBA en management et structure de santé est très prisé actuellement car il répond aux besoins grandissants des organisations de santé.

Il s’adresse aux médecins qui souhaitent développer leurs capacités en leardership, mais aussi aux cadres qui ont une solide expérience dans un domaine de préférence lié au secteur de la santé, et qui veulent se convertir au management des structures médicales.

D’autre part, compte tenu de la montée du management sportif, nous avons également lancé un MBA dans ce sens. Il faut savoir que le secteur du sport est prometteur en matière d’emploi. D’ailleurs, la formation est faite en partenariat avec le club espagnol du Real Madrid.

L’UIC propose également d’autres masters professionnels en achat et logistique, ressources humaines, finance… qui permettent aux candidats d’approfondir leur domaine de compétences.

Ceci dit, la valeur d’un diplôme est déterminée par le marché de l’emploi. En d’autres mots, c’est la manière dont ses détenteurs font valoir leurs compétences et démontrent leur valeur ajoutée au sein des entreprises qui fera la différence.