Comment faire du Networking efficace

Un carnet d’adresses étoffé ou l’adhésion à  une association ne suffisent pas pour constituer un réseau. Adhérer à  des cercles professionnels dans des domaines autres que sa spécialité permet de développer ses compétences.

Depuis longtemps, on croyait qu’avoir un bon réseau se résumait à un bon carnet d’adresses ou à adhérer à une association professionnelle. Ces éléments sont effectivement importants pour se faire connaître, mais ce n’est pas suffisant. Un réseau se construit dans la durée. En effet, ce n’est pas parce que l’on connaît untel qu’il répondra à vos sollicitations après plusieurs mois de silence. Pour que les rencontres ne soient pas sans lendemain, on doit se montrer dynamique, se signaler à ses contacts à chaque fois que l’occasion se présente et, pourquoi pas, partager des expertises tout en veillant à préserver les informations ou connaissances stratégiques de son entreprise. En résumé, un réseau se nourrit des échanges parce qu’à force de tout attendre des autres sans rien proposer en retour, on finit par être marginalisé.  Pour le dire autrement, il faut savoir distinguer entre le réseau passif (échanger des cartes de visite sans plus) et le réseau actif. Mais être actif ne signifie pas harceler ses contacts. Agir avec un certain sens de la mesure constitue le meilleur moyen pour se faire respecter par ses pairs.

Ne pas se disperser

L’autre facteur de réussite, c’est de savoir où l’on met les pieds. Ce n’est pas parce que l’on veut s’ouvrir de nouveaux horizons qu’on doit écumer  tous les salons pour ramasser des cartes ou adhérer au plus grand nombre possible d’associations au risque de ne ne pouvoir honorer tous ses engagements (cotisations, participation aux réunions…). De manière plus prosaïque, il est avant tout important de définir ses priorités. Cela consiste à répondre à des questions essentielles : pourquoi je veux participer à tel évènement, adhérer à une telle association ou à un tel club ? Qui puis-je y rencontrer ? Qu’est-ce que je peux y apporter ? Par exemple, certains ont tendance à choisir des cercles professionnels qui sont spécialisés dans d’autres domaines d’activité que le leur pour s’ouvrir de nouveaux horizons et développer leurs compétences managériales.  

Les réseaux sociaux sont également une bonne opportunité pour développer ses contacts. Viadeo, LinkdIn, Facebook et bien d’autres sont aujourd’hui très fréquentés aussi bien par les particuliers que par les entreprises. Et pas seulement comme moyens de recherche d’emploi ou de recrutement. «L’outil m’a permis d’avoir de nouvelles relations à travers mes contacts, d’acquérir de nouveaux clients et de nouer de nouveaux partenariats. Je trouve qu’il présente la facilité de nouer un contact rapidement. Il suffit d’échanger quelques messages sur le réseau pour que ça devienne plus facile par la suite» résume Moulay Zine Oudghiri, DG du cabinet Saccom.