Chômage des diplômés : Avis de Mohamed Bennouna, DG du cabinet F2V

L’année a été morose en termes de recrutement de commerciaux

De manière générale, la force de vente est passée par plusieurs étapes. Nous avons connu un premier quadrimestre important au niveau des recrutements. Dans les  faits, ce sont des besoins exprimés en 2013 qui se sont concrétisés au début de 2014. Nous avons eu par la suite un essoufflement durant le deuxième quadrimestre pour finalement observer un arrêt global durant le troisième.
Les recrutements ont concerné généralement des remplacements et non des créations de nouveaux postes.
Par secteur, nous avons constaté un essoufflement dans l’industrie, les BTP et l’agroalimentaire. En revanche, le secteur banque/assurance continue sur son trend à la hausse. D’un autre point de vue, les salaires n’ont pas beaucoup évolué. Les augmentations se font au cas par cas et certaines entreprises vont jusqu’à payer 20 à 25% de plus que la moyenne du marché pour justement attirer les meilleurs profils. C’est le cas pour certains commerciaux de haut niveau. Pour l’année 2015, je pense que la visibilité en termes de recrutement n’est pas encore palpable. Elle sera plutôt bonne pour les entreprises qui s’installent et qui auront besoin de profils de commerciaux adéquats.