Chasse aux objectifs : Avis d’Elias El Mehdi, DG de Samel Auto

Certains peuvent éprouver du mal à  s’inscrire dans une politique de management par objectifs lorsque celle-ci n’est pas clairement définie

Les objectifs chez nous, tout le monde en a : du stagiaire au directeur général. Il s’agit en général d’objectifs stratégiques qui se déclinent à tous les niveaux, tous les métiers de l’entreprise. C’est un moyen de définir les indicateurs de performance individuelle et collective, mais également de mobiliser l’encadrement et les collaborateurs autour d’enjeux communs.
Le défi principal de l’approche par objectifs réside parfois dans une forme de résistance au changement que certains membres de l’équipe peuvent manifester. Effectivement, certains peuvent éprouver du mal à s’inscrire dans une politique de management par objectifs lorsque celle-ci n’est pas clairement définie, ou que l’entreprise n’est pas dans une culture de management de la performance, ou que les objectifs ne sont pas lisibles.

Il faut donner du sens au management par objectifs pour qu’il puisse fonctionner!

Il faut dire aussi que le rôle du manager est important. S’il ne met pas le pied à l’étrier en donnant l’exemple et en se fixant lui-même les objectifs pour la structure, aucune déclinaison crédible de cette approche ne peut fonctionner.  

Dans notre entreprise, le principe est simple. Nous nous fixons des engagements annuels avec nos partenaires. Ceux-ci sont partagés avec l’ensemble du comité exécutif (les directeurs de départements) qui se chargent de proposer leurs propres objectifs en conséquence. Cela nous permet de nous assurer de l’adhésion des concernés car ce sont eux-mêmes qui vont définir les objectifs sur lesquels ils s’engagent.

Par exemple, on peut s’engager avec un client à intervenir en moins de 48h sur des réparations carrosserie standard afin d’éviter les immobilisations de véhicules et leur faire gagner plus de trois jours en voiture de remplacement. Pour cela, nous décidons de créer un circuit spécial pour ce client avec un système de stockage et de préparation dédié. L’objectif est de réduire le temps moyen de réparation.

D’autre part, les objectifs riment avec évaluation. Chaque mois, nos réunions nous permettent d’ajuster les objectifs et les stratégies pour que, in fine, nos engagements soient atteints. Intensifier l’effort commercial (ou le réduire), booster la productivité en créant des «challenges rémunérés», recruter, améliorer les processus de gestion…, sont autant de variables sur lesquelles nous insistons.