Ces formations qui peuvent vous aider à  développer votre potentiel

Améliorer sa communication et ses capacités de leadership, mieux gérer son équipe, développer la confiance en soi…, plusieurs modules sont proposés pour atteindre ces objectifs.
La quête de la performance incite de plus en plus de managers à  se faire accompagner par des coachs.
Bien s’informer avant de choisir son accompagnateur.

Cursus manager coach, cursus vendeur coach, cursus hypnose ericksonienne… Voici des concepts qui n’existaient pas, il y a quelques années, sur le marché de la formation, mais qui commencent à être connus dans le monde de l’entreprise. A l’origine de l’intérêt grandissant, la quête de la performance dans un environnement changeant et toujours plus complexe. «On demande de plus en plus aux managers de disposer d’autres ressources  techniques pour s’adapter et être performants, des ressources moins opérationnelles et plus personnelles, plus émotionnelles, plus relationnelles et plus intuitives», explique Youness Bellatif, ancien président de l’Association Maroc Coaching et DG du cabinet Convergence conseil.
Que ce soit pour booster sa carrière, améliorer sa communication et ses aptitudes de leadership, mieux gérer son équipe, développer la confiance en soi, mieux gérer son stress ou encore ses addictions…, de nombreux managers, parfois aussi de hauts fonctionnaires (y compris des ministres) ou des hommes politiques, ont recours à ces formations qui s’appuient sur des disciplines comme la programmation neurolinguistique (PNL), l’analyse transactionnelle ou l’approche systémique en passant par des méthodes plus ancestrales comme la méditation et la relaxation.
Naturellement, l’efficacité de ces techniques et leur impact sur les performances ne font pas l’unanimité, même chez les spécialistes eux-mêmes. Le moins rassurant est que tout le monde peut se proclamer coach et formateur du fait que l’activité n’est pas réglementée.
Néanmoins, parmi ceux qui les ont essayés, il y en a qui sont satisfaits. C’est le cas de cette responsable communication dans une SSII qui a suivi des séances de PNL. Elle y a trouvé un moyen pour développer de nouvelles compétences mais aussi une nouvelle manière de remettre de l’ordre dans ses priorités. «J’ai toujours eu un intérêt pour tout ce qui est psychologique et en relation avec le développement personnel. Je suis accro des magazines et des ouvrages qui traitent de cet aspect et même mon mémoire de fin d’études a porté sur le thème de la connaissance de soi. C’est ce qui m’a incitée à aller plus loin. La PNL m’a appris à développer l’écoute, l’empathie et à mieux décoder le message des autres. On devient alors plus efficace dans son questionnement. On identifie très vite quels changements opérer. Je ne me focalise plus sur les difficultés. J’essaie de changer très vite mon attitude, mes propos ou encore ma vision des choses», explique-t-elle.
Sur la place, les offres ne manquent pas. Les cabinets de formation multiplient les programmes qui ont vocation à gommer des défauts, apparents ou non, ou améliorer et développer toutes les qualités de la personnalité d’un individu. Par exemple, on utilise le media training pour corriger des difficultés de communication, développer son charisme, de la PNL pour apprendre à développer l’empathie.
Autre technique nouvelle de plus en plus proposée par les cabinets, l’hypnose ericksonienne. Selon Amina Kchirid
Hajji, coach professionnelle et DG de l’Institut méditerranéen de leadership, «il s’agit d’une approche souple qui permet de mobiliser des ressources intérieures, des potentialités susceptibles de conduire aux changements désirés. Elle a pour but d’amener la personne à déclencher les changements utiles à la résolution du problème. Rien à voir avec la forme d’hypnose que tout le monde connaît».
L’approche systémique est également très utilisée. Elle a pour objectif d’apprendre aux managers à mieux gérer la complexité dans un environnement, de porter un regard global et rapide sur une problématique complexe, acquérir une méthode accessible et efficace ainsi que des outils solides pour manager et gérer les changements dans l’entreprise en élaborant les stratégies adéquates.

Bien définir ses objectifs avant de s’engager

Il faut, toutefois, rappeler que de tels programmes peuvent coûter assez cher. Une heure de formation peut être facturée à 1500 DH. Pour des sessions plus longues, la note  dépend de la nature de l’accompagnement, de la durée ou du mode d’organisation (en groupe ou individuelle). Très souvent, les managers qui optent pour ces formations le font à titre individuel. «Très peu d’entreprises organisent des programmes personnalisés pour ses hauts cadres», souligne un DRH d’une multinationale de la place, qui précise que «pour le moment, seuls les team building connaissent un succès auprès des entreprises».
Détail important à savoir : avec le coaching et les programmes de développement personnel ou de PNL, il ne faut pas s’attendre à ce que les résultats soient rapidement visibles. «Le développement personnel n’est pas une fin en soi. L’important pour un manager est de transposer ce qu’il a appris dans son environnement professionnel», souligne Zineb Benabdejlil, DG du cabinet Deo Compétences.
Reste qu’avant de s’engager, il est très important de bien définir ses objectifs, du fait que la nature des formations est différente, même si certaines techniques sont censées résoudre plusieurs problèmes à la fois. Il est aussi vital de bien choisir son coach formateur. On l’a déjà dit, tout le monde peut s’improviser coach en raison de l’inexistence de barrières à l’entrée. Difficile quand on s’y connaît très peu. Dans certains cas, le bouche-à-oreille peut permettre de s’orienter. Il est également possible de s’adresser à Maroc coaching, association regroupant certains praticiens. Le fait d’en être membre peut être un signe de crédibilité (les animateurs dirigent des cabinets bien connus), même s’il ne garantit pas la qualité des prestations.