Ce que leur apportent les technologies de l’information

Aziz Benzerouk
DG de Latco, société spécialisée dans la commercialisation des produits informatiques et multimédias.
«Je change de téléphone pratiquement tous les ans»
«Internet, téléphone portable, e-mails… tous ces outils sont devenus familiers aux managers. Moi-même, je ne peux m’en passer. De par notre activité, nous restons très attentifs aux dernières technologies dans le monde professionnel. Par exemple, je suis «accro» aux nouveautés en matière de téléphone portable ou encore d’organisers. Je possède une large base de contacts et je dois changer à chaque fois de portable pour pouvoir stocker en mémoire tous mes contacts qui peuvent aller jusqu’à 1 000 numéros. L’organiser m’est également très utile dans la mesure où il permet de mieux organiser mon planning quotidien, mes rendez-vous…»

Jamal Krim
DG de Reco Act, cabinet spécialisé dans le recouvrement.
«Tout s’échange aujourd’hui par le net»
«Je ne vois que des avantages avec les technologies de l’information. Réactivité, flexibilité, économie de temps… leur apport est indéniable aujourd’hui. De manière générale, elles améliorent la productivité aussi bien au niveau de l’entreprise que des individus. En tant que cabinet de recouvrement, notre mission consiste à collecter le maximum d’informations sur les débiteurs de nos clients. Avec Internet, c’est plus facile lorsque vous accédez à des bases de données pour recueillir ces informations. Il nous arrive même de collaborer avec des clients, notamment étrangers, uniquement par mail, sans les connaître physiquement. C’est dire que les effets de frontières ou de distance s’estompent. Tout peut s’échanger par le net.
Même avec le téléphone portable, je peux accéder aujourd’hui à des annuaires professionnels, un élément indispensable pour notre activité. Côté informatique, je travaille essentiellement sur Access, un outil essentiel pour la gestion de base de données relationnel. Ceci dit, il m’arrive de me former sur certains outils pour améliorer mes connaissances.
Comme dans tout domaine, il faut savoir apprendre à ne pas subir le côté négatif des technologies de l’information. Par exemple, pour les mails, il faut savoir limiter le temps de consultation de sa boîte pendant la journée. Parfois, je réponds aux sollicitations lorsque le temps me le permet.»

Mounya El Mesri
Consultante RH
«En interne, nous communiquons essentiellement par intranet»
«Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont des outils dont on ne peut plus se passer aujourd’hui au travail. Ils simplifient le travail au quotidien. Par exemple, le mailing est utilisé dans la plupart des cas pour communiquer ou partager l’information. Chez nous, par exemple, les consultants peuvent être informés à tout moment sur l’état d’avancement des projets. Et ce, via des mailings partagés (mettre en copie pour toute l’équipe du projet). C’est aussi une forme de traçabilité pour n’importe quelle démarche ou procédure effectuée en interne ou avec le client. Pour ce qui est du téléphone, il est quant à lui un outil de communication efficace qui permet de traiter les urgences et surtout de tenir des réunions à distance «conf-call». Il en est de même pour les outils informatiques.
On imagine mal utiliser un autre support que Powerpoint pour les supports de réunion, de formation ou encore de rapports aux clients. Il est également question des bases de données. L’accès à l’information, qui était souvent assimilé à un outil de pouvoir ou réservé à une certaine hiérarchie, n’est plus de mise. Aujourd’hui, on peut disposer de bases de données «Knowledge management» qui servent aussi de partage d’informations et de documentation. Ces outils peuvent-ils être néfastes ?, je ne pense pas. A condition de les utiliser à bon escient.