Bilan de compétences : Avis de Hassan Chraibi, Directeur associé du cabinet Ingea Conseil

« Il est destiné à  tracer une trajectoire, non à  occuper un poste. »

Globalement, le bilan de compétences répond à plusieurs objectifs : identifier ses connaissances générales et professionnelles ainsi que ses savoir-faire et axes de progrès, repérer les éléments de son expérience transférables à de nouvelles situations professionnelles, déceler ses ressources et potentiels, définir une évolution professionnelle, favoriser une mobilité, se préparer aux changements et mieux gérer sa carrière. Pour l’entreprise, c’est un bon moyen pour gérer les carrières et mieux organiser la mobilité. Il est plus que jamais d’actualité car il y a un besoin d’équité dans la gestion de carrière. C’est aussi une autre manière de remédier aux systèmes classiques de mobilité qui ont été souvent remis en cause dans les grandes structures. Par ailleurs, le bilan peut être utilisé pour un reclassement efficace à la suite d’une réorganisation interne ou encore pour savoir si la personne est employée de manière optimale. C’est aussi un moyen pour départager certains candidats sur des bases objectives.

Il peut aussi être entrepris à titre individuel pour chercher à mieux connaître ses atouts et ses limites par rapport au poste occupé et ainsi envisager une formation, une reconversion ou encore pour mieux se situer dans son entreprise, vis à vis de ses collègues ou de ses collaborateurs. Cependant, pour en tirer profit, il faut le déclencher au bon moment, et, surtout, être conscient du fait qu’il demandera un fort investissement personnel, et, le plus souvent, une véritable remise en cause personnelle.

Très peu de cabinets de conseil l’assurent actuellement sur la place. Ce sont principalement les grands groupes ou encore les entreprises publiques qui ont recours à cette démarche dans le cadre d’une restructuration ou d’un redéploiement. C’est une grosse opération qui concerne beaucoup de personnes. Sinon, la démarche peut être sollicitée à titre individuel si l’on souhaite à un moment donné rebondir sur sa carrière professionnelle.

Ceci dit, je tiens à préciser qu’un bilan de compétences n’est pas fait par rapport à un poste prédestiné comme c’est souvent le cas. Normalement, le bilan sert à évaluer la personne sur un ensemble de critères pour des évolutions potentielles auquel son background (académique et professionnel) le prédestine.