Baromètre mondial : les meilleures excuses pour se rendre en entretien d’embauche

44% des répondants dans le monde considèrent que la meilleure excuse à  donner à  leur patron pour se rendre à  un entretien d’embauche pendant les heures de travail est celle d’un rendez-vous médical.

Selon les résultats d’une nouvelle étude mondiale menée par Monster, leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière, 44% des répondants dans le monde considèrent que la meilleure excuse à donner à leur patron pour se rendre à un entretien d’embauche pendant les heures de travail est celle d’un rendez-vous médical. Autre excuse liée à la santé, feindre une maladie est la seconde option la plus avancée avec 15% des réponses.

Explication. Monster a posé la question suivante: «Si vous deviez en choisir une, quelle serait la meilleure excuse pour quitter votre travail afin de vous rendre à un entretien d’embauche ?» et a obtenu 3 000 réponses dans le monde dont 235 en France.
Il en ressort que les répondants français sont les plus nombreux à prétendre avoir un rendez-vous médical pour se rendre à des entretiens d’embauche.

La maladie, un prétexte bien partagé

Ils sont en effet 54% à penser que c’est la meilleure excuse à donner à leur employeur. Mais ils sont parallèlement les moins enclins à feindre une maladie (7% des réponses).

Les Américains, au contraire, sont les plus susceptibles d’utiliser la maladie comme excuse pour passer des entretiens à l’insu de leur patron (16%). Les salariés canadiens, quant à eux, sont les plus disposés à utiliser le prétexte de la garde d’enfants pour se rendre aux entretiens (16%).

Les professionnels de Monster recommandent de parler avec celui qui sera peut-être votre futur employeur afin d’obtenir un rendez-vous tôt le matin ou en début de soirée. Ensuite, ils conseillent d’utiliser des termes comme “rendez-vous” et “impératif” afin de ne pas mentir à sa hiérarchie.

Enfin, ils suggèrent de prendre une demi-journée de congé.

Source : indicerh.net