«Tu» ou «vous» : les positions sont moins tranchées

Je reçois quotidiennement beaucoup de clients dans l’agence. Il y a bien évidemment les habitués et les nouveaux. Généralement, je vouvoie toutes les personnes par politesse, même ceux que je connais depuis de longues années.

Hanaa Chaoui Chargée de clientèle dans une banque «On n’a pas besoin de barrières pour se dire la vérité»

Je reçois quotidiennement beaucoup de clients dans l’agence. Il y a bien évidemment les habitués et les nouveaux. Généralement, je vouvoie toutes les personnes par politesse, même ceux que je connais depuis de longues années. Mais entre collègues, on préfère se tutoyer et ceci est valable avec mon supérieur hiérarchique qui est assez cool.
Cette ambiance détendue n’entraîne pas de confusion dans les rôles de chacun et la position hiérarchique. On n’a pas besoin de barrières pour se dire la vérité.

Ali Bennani commercial
«On confond souvent forte culture d’entreprise avec tutoiement ou familiarité»

Chacun a son avis sur la question. Certains sont choqués de tutoyer tout le monde ou même de se faire tutoyer, d’autres tutoient les gens systématiquement. Personnellement, je pense qu’il faut savoir s’adapter aux personnes. On ne doit pas tutoyer tout le monde comme si on était tous amis, mais il ne faut pas non plus rester coincé. Toutefois, le vouvoiement reste une marque de respect, tant au niveau hiérarchique que générationnel.
D’un autre côté, je pense que l’environnement de travail a besoin d’une culture d’entreprise. Celle-ci lui donne de l’âme.
Mais souvent, on confond forte culture d’entreprise avec tutoiement ou familiarité alors que l’un n’a rien à voir avec l’autre.
Autre facteur à prendre en considération : les valeurs doivent être sincères, vraies, et ne pas se limiter à des mots sur du papier.

Meriem B. Chargée de communication dans une banque
«Le vouvoiement crée souvent un malaise»

Dans le milieu de la communication, le tutoiement est de rigueur comme les bises et les tapes dans le dos. J’adhère à cette philosophie car elle permet de mettre une meilleure ambiance, renforcer la cohésion d’équipe, rapprocher les personnes…
Par exemple, je vouvoie les personnes quand je suis nouvelle dans une entreprise. Une fois que les gens me mettent à l’aise et m’invitent à plus de proximité, je ne peux que répondre positivement. Je trouve que c’est logique. Du moment qu’on se voit et qu’on parle toute la journée, il n’y a pas de raison pour se vouvoyer.
Je trouve que les personnes qui veulent observer de la distance cherchent au fait à se trouver une légitimité. De toute façon, le tutoiement ne change en rien la relation professionnelle.