«Trop tard pour atteindre mes objectifs : j’abandonne !»

Il reste moins de trois mois avant la fin de l’année, et je suis maintenant certaine que je n’atteindrai pas mes objectifs !
Je suis dans la vente, et la conjoncture n’est pas vraiment propice en ce moment. Bon, en même temps, c’est vrai que j’ai pas mal procrastiné ces derniers mois et que là , je me dis à  quoi bon, puisque de toutes les façons je n’y arriverai jamais…

Mais si vous y arriverez et même mieux que vous ne pourriez l’imaginer ! Ayez confiance en vous et brisez ce cercle vicieux qui ne vous apporte rien de bon !
Réveillez-vous !

Bien sûr, il devient urgent maintenant de vous REVEILLER ! Et savez-vous pourquoi ? Parce qu’IL N’EST JAMAIS TROP TARD !
Vous avez largué les amarres pendant quelques mois, mais maintenant vous pouvez reprendre le contrôle de votre bateau plutôt que de le laisser dériver indéfiniment.
Evidemment, vous êtes très en retard sur vos objectifs, seulement tout n’est pas perdu, loin de là.
Bon, comment vous sentez-vous aujourd’hui ? Sûrement, pas très fière de vous et pas trop motivée pour aller au travail, n’est-ce pas ? Voulez-vous continuer à vivre cela encore dans les prochains mois? Voulez-vous avoir à gérer ce moment humiliant de la réunion du lundi matin où vous êtes la seule à annoncer des résultats aussi médiocres par rapport aux autres membres de votre équipe ? Ou préférez-vous vous remettre au travail et retrouver ces étincelles dans les yeux qui font que nous avons hâte d’aller au bureau le matin ? Tout ceci dépend de vous: alors on prend une bonne respiration, on se retrousse les manches et on s’y met !

Une histoire de chiffres

Cela va vous paraître étonnant, mais dans un premier temps ne pensez pas à votre objectif car vous risqueriez de vous décourager, tellement la «montagne est pénible à gravir». Préférez juste prendre une journée pour faire le point sur votre prospection, triez par niveau de «go» vos affaires et ensuite prenez votre téléphone pour les réactiver. Accumulez les rendez-vous, un minimum de trois par jour pour vraiment augmenter le trafic commercial et réservez une journée dans la semaine au bureau pour régler vos dossiers administratifs et autres devis à faire. Vous verrez qu’assez rapidement, vous vous reprendrez aux jeux et surtout que vous décrocherez des affaires! Car le commercial est une affaire de chiffres: plus vous faites de rendez-vous, d’offres et de contacts, et plus vous augmentez la probabilité de décrocher des affaires. Et puis, c’est motivant de prendre des rendez-vous avec des prospects qui petit à petit deviennent…des clients.

Par contre, rester au bureau à ne «rien faire», c’est la meilleure CONTRE/VITAMINE du commercial: votre place est dans les bureaux de vos prospects, c’est LÀ OÙ ça se passe ! Alors, AGISSEZ tous les jours, sans trop réfléchir, accumulez les contacts, les offres et vous verrez que même votre moral remontera en flèche !

Gardez le cap

Le commercial est sans doute l’un des métiers qui fait le plus appel au MENTAL. Et pour cause, c’est un métier où nous avons à apprendre à gérer les déconvenues : les NON. «Non j’ai déjà un fournisseur; non, nous n’avons pas de budget; non, je ne reçois pas les fournisseurs, envoyez une brochure; non, vous êtes trop cher; non, il est en réunion, je ne peux pas vous le passer…».
Alors… vous devez MAINTENIR LE CAP et garder à l’esprit que votre travail c’est de savoir dépasser ces NON car chacun d’entre eux vous rapproche du OUI. Dites-vous que si la vente était aussi facile, on ne ferait pas appel à vous : le produit «irait» se vendre tout seul chez le client…
Arrêtez de me lire…et décrochez votre téléphone pour prendre rendez-vous avec vos futurs clients !

A vous de jouer !