«Nous encourageons la mobilité sous toutes ses formes»

«La mobilité géographique favorise très souvent le développement d’une carrière. Par conséquent, elle est source d’amélioration de la situation personnelle et sociale.

«La mobilité géographique favorise très souvent le développement d’une carrière. Par conséquent, elle est source d’amélioration de la situation personnelle et sociale. Chez Accor Maroc, cette opportunité est favorisée par un contexte économique très favorable. En effet, nous ouvrons en moyenne 2 à 3 établissements hôteliers par an dans les principales villes du pays. Ce développement offre aux collaborateurs de réelles possibilités de bouger puisqu’il génère une multitude de postes opérationnels. En effet, la politique du groupe donne la priorité au recrutement interne. C’est ainsi que les offres sont d’abord communiquées à l’ensemble des salariés via l’affichage, notamment.
Un collaborateur peut donc exploiter ces opportunités pour faire progresser sa carrière. A l’inverse, celui qui n’est pas mobile ne peut progresser au niveau professionnel qu’en fonction de ce que sa ville de résidence ou, au mieux, la région, peut générer (souvent très limité).

Toutefois, on remarque que la mobilité géographique se heurte souvent à des problèmes d’ordre culturel : le Marocain tient encore à sa stabilité en matière de logement, à son cercle d’amis ou de connaissances et à son entourage familial.
C’est la raison pour laquelle, nous avons conçu un guide de mobilité bilingue (arabe/français) pour nos collaborateurs, leur permettant d’accéder à une information précise sur les conditions précises et les avantages accordés dans le cadre de la mobilité géographique. Des subventions sont aussi prévues pour compenser les frais occasionnés par le changement du lieu de travail (déménagement, installation…). Des programmes de formation sont également mis en place pour accompagner le collaborateur dans le cadre d’un projet de mobilité générant un élargissement des responsabilités.
Une période probatoire est également prévue. Autrement dit, le collaborateur a, par exemple, pendant une période de 3 mois, la possibilité de rejoindre son poste d’origine s’il estime que les conditions de mobilité ne lui conviennent plus (environnement, adaptation, climat…). Ce retour se fait néanmoins aux conditions initiales (poste, salaire…).
Pour nous, la mobilité est aujourd’hui une nécessité, même à l’échelon international. Le site internet «AccorJobs» permet à chaque collaborateur de par le monde d’accéder aux offres disponibles dans 150 pays où Accor est présent. Il peut ainsi y déposer sa candidature.
Enfin, grâce à la mobilité, le secteur du tourisme, et plus précisément le secteur hôtelier, offre un réel processus de développement professionnel intitulé plus souvent «escalier social». C’est un des rares secteurs où vous pouvez démarrer une carrière au bas de l’échelle et assumer, quelques années plus tard, des niveaux de responsabilité dignes d’un profil Bac+4 ou+5»

Jamal Amrani DRH d’Accor Maroc