«Mes enfants détestent mon job !»

A force de week-ends annulés, de vacances «décalées», de retour à  la maison tard dans la nuit…, cela a fini par arriver : mes enfants détestent littéralement mon job. Mais je n’ai pas trop le choix : nous avons un rythme de travail très soutenu et je ne me vois pas du jour au lendemain rentrer chez moi à  17h pour aider mes enfants à  faire leurs devoirs.

Vous avez raison d’en faire un sujet…important ! Car c’est auprès des nôtres que nous puisons notre force pour nous dépasser…au bureau. Mais encore faut-il en avoir envie et savoir «keep important what is important» !

Perdre sa vie à la gagner

Un des exercices que nous menons en formation Leadership me frappe toujours: nous demandons aux participants de se projeter dans le futur à la préparation de leur départ à la retraite. Et de visualiser ce que certaines personnes pourront dire sur eux : les collègues, les supérieurs, les partenaires….et leur famille ! A chaque fois, ce qui revient concernant cette dernière c’est «que j’ai su donner le temps de qualité quand il le fallait à ma famille, que j’ai été bien présent pour elle». Mais lorsque nous posons la question toute «simple» : «Est-ce le cas ? Est-ce que votre famille dirait cela de vous aujourd’hui?», la réponse tombe comme un couperet : «Non, malheureusement, ce n’est pas du tout le cas».

Alors, plutôt que de rester sur un bateau et de l’observer en train de couler, sachez que vous avez un CHAMP d’ACTION sur cette situation : réduire la voilure, changer de cap, augmenter la taille de votre équipage, réduire la distance à parcourir…, la liste est longue et la destination tellement jolie, n’est-ce pas ?

Marketez votre job a vos enfants

Si vos enfants ne voient que les aspects négatifs de votre job, il est bien normal qu’ils le détestent… Et, d’après-vous, comment en sont-ils informés, ou plutôt par qui ? Eh bien, par vous !
Alors, certes, il y a les actes: les week-ends sans vous, les soirées aussi…, mais il y a aussi ce que VOUS DITES de votre job ! Si vous vous plaignez en permanence, si vous êtes irascible, eh bien, ne vous étonnez pas que vos enfants aient ce type de réaction : finalement ils ne font que dupliquer votre propre comportement !
Alors, certes, votre job est «time consuming» mais il a aussi de très bons côtés : les contrats décrochés, les félicitations d’un client, la reconnaissance d’un boss : toutes ces choses que vous feriez bien de partager AUSSI avec vos chers petits !

Certaines règles du jeu à revoir

Cette prise de conscience est peut-être la meilleure chose qui vous soit jamais arrivée ! Rappelez-vous de cette phrase toute simple : «J’ai le choix, c’est moi qui décide de ce que doit être ma vie». Alors, apprenez à dire NON, détachez-vous de cette image du cadre supérieur toujours «sur le pont», qui répond aux emails même à 1h du matin et qui ne refuse jamais un déplacement. Revoyez certaines règles du jeu et appliquez-les à la lettre.

Quelques suggestions au cas où vous seriez en panne d’idées :

1- Pas de réponse au téléphone/email entre 19h/21h30: it’s family time  (vous verrez tout le monde finit par s’y habituer, y compris le boss).

2- Une activité par semaine à partager en famille.

3- Déléguez, déléguez, déléguez…

4- Deux jours par semaine, rentrez avant 19h à la maison (si si vous verrez, c’est possible et même plus…)

5- Pas de réunion le samedi au bureau si ce n’est à titre exceptionnel : accordez-vous un «forfait annuel de travail le week-end» et ne le dépassez pas.

Et n’hésitez pas à communiquer ces règles à votre entourage professionnel, vous verrez, vous ferez certainement des émules pour VOTRE plus grand bonheur et celui de vos enfants ! n