Accor forme les enfants

Marc Thépot, DG d’Accor Maroc, remet un chèque de 434 000 DH à Béatrice Beloubad, directrice nationale de SOS Villages d’enfants.

L’insertion des jeunes, il est plus judicieux d’y penser dès le plus jeune âge avec une formation adaptée. C’est ce que semble faire le groupe Accor qui a décidé d’encourager davantage le parrainage des enfants issus des SOS Villages par ses différents établissements. L’idée, dont la mise en œuvre a commencé en 2003, consiste à faire en sorte que chaque hôtel s’engage à parrainer au moins un enfant jusqu’à son insertion professionnelle, en lui proposant une initiation aux métiers de l’hôtellerie, des stages et de la formation continue. Une convention de parrainage avait d’ailleurs été signée à cet effet. Cette initiative entre dans le cadre plus large des actions sociales que mène le numéro 1 français de l’hôtellerie, qui vient de faire un don de 434 000 DH pour le financement d’une maison pour enfants orphelins ou abandonnnés au sein du 4e village d’enfants SOS Village, ouvert à El Jadida le 17 octobre 2006.
Depuis son implantation au Maroc, Accor mène de nombreuses actions citoyennes en faveur des démunis, apportant notamment son aide logistique et financière à plusieurs associations caritatives. Son soutien à SOS Villages d’Enfants, qui a débuté en 1999, s’exprime par différentes actions, notamment d’aide à la collecte de fonds par la mise en place d’urnes dans les hôtels du groupe ou l’organisation de galas caritatifs.
La majorité des hôtels du groupe collabore activement en mettant à disposition ses structures et son réseau de clientèle pour une meilleure diffusion de l’information, à l’instar du Palais Jamaï qui a décidé, en juin 2005, d’augmenter son soutien financier, et qui parraine aujourd’hui quelques enfants du centre social d’Imouzzer Kandar pour l’aide à la scolarisation