A 50 ans, mon salaire ne me suffit pas !

En réalité, on se moque de moi dans cette entreprise ! On m’a fait beaucoup de promesses mais je n’ai rien vu.
En attendant mes enfants grandissent et leurs besoins aussi.
A chaque fois que j’en parle avec mes boss, ils me répondent que les «choses vont s’arranger» et maintenant avec le contexte difficile, je suis certaine qu’ils vont encore me faire attendre !
Que me conseillez-vous ?

Il est vrai qu’à 50 ans, nous aspirons à la sérénité, au sentiment du «travail accompli» et du chemin bien tracé. Et je peux comprendre votre désarroi, aujourd’hui. Mais cette situation n’est (malheureusement) pas arrivée par hasard et vous y avez -sans doute- une part de responsabilité…

Frustration

Vous semblez avoir accumulé une grande frustration. Et cette dernière peut vous amener à commettre des erreurs irréparables.
Vous dites avoir été «patiente pendant des années», et aujourd’hui, vous voudriez que les choses se passent en quelques jours ?
D’après vous, pourquoi cela ne marche pas ?
Eh bien, parce que vous n’avez pas su vous exprimer plus tôt ! Et que vous avez donc accepté une situation qui est devenue un acquis. Et c’est peut-être là que vous devez chercher les raisons majeures de votre frustration : vis-à-vis de vous-même….
Maintenant, il est certain que cette situation ne doit pas s’inscrire encore plus dans la durée ! Alors, arrêtez de ressasser en appliquant le principe Dale Carnegie n°4 «Enumérez vos raisons d’être heureux plutôt que vos malheurs», et passez à l’ACTION !

Rémunération et performances

Ce n’est pas parce que vos charges financières personnelles ont augmenté que votre entreprise devrait vous accorder une augmentation de salaire.
Gardez-vous d’avancer ce type d’arguments face à vos employeurs, car ces derniers ne sont pas dans l’obligation de vous rémunérer à la mesure du train de vie que vous avez.
Par contre, votre salaire doit être à la mesure de vos performances !  Aussi, vous devez avant tout avancer les résultats que vous apportez à l’entreprise (et non pas les efforts… eh oui, je sais, c’est frustrant, mais mieux vaut en être conscient pour se défendre avec les bons arguments, n’est-ce pas ?).

Alors, mettez de côté vos émotions, et préparez votre réunion avec des faits tangibles, des chiffres et des performances facilement reconnaissables et quantifiables pour vos «boss».
Entraînez-vous à énumérer vos arguments, à répondre aux éventuelles objections, et maîtrisez (si elle existe) parfaitement la procédure de rémunération de l’entreprise. Ce dernier point est très important, car vous pourrez sans doute ainsi aider vos employeurs à trouver une solution dans le respect des process de l’entreprise.

Einstein

Einstein a dit très justement : «On ne règle pas les problèmes avec ceux qui les ont créés». Or, si vos employeurs continuent de camper sur leur décision, vous devrez donc chercher à régler votre problème avec…d’autres, ou alors vous risquez de vous épuiser !

Certes, rechercher un nouveau travail à 50 ans peut paraître comme une chose difficile, mais passé ce sentiment de «désarroi», vous verrez que nombreux sont les employeurs à la recherche de collaborateurs motivés, performants et expérimentés ! Alors, relancez votre réseau, faites un bilan de compétences et dites-vous que c’est peut-être aujourd’hui pour vous une opportunité unique de redonner du tonus à votre carrière professionnelle ! Winston Churchill l’avait magnifiquement dit : «Là où se trouve une volonté, il existe un chemin» !