Le Maroc mise sur l’industrialisation pour promouvoir l’emploi

L’ampleur du chômage et du sous-emploi exige ainsi des solutions à  court, moyen et long termes.

Le problème de l’emploi se pose actuellement avec acuité au Maroc. En effet, l’étude de la balance entre l’offre et la demande de main-d’œuvre fait apparaître un déficit important. L’ampleur du chômage et du sous-emploi exige ainsi des solutions à court, moyen et long termes.

Il est nécessaire de noter à ce propos que, jusqu’à ce jour, l’emploi n’avait pas été considéré comme le résultat du développement économique.

Il est évident donc, selon le ministre du travail et des questions sociales, M. Arsalane El Jadidi, que l’accent doit être mis sur l’industrialisation. A cette fin, l’Etat réalisera d’importants investissements dans les domaines créateurs d’emplois.

Cette politique de la promotion de l’emploi suppose une nouvelle orientation dans les investissements et le développement de petites et moyennes entreprises créatrices d’emplois qui seront encouragées notamment à travers la sous-traitance, aussi bien dans les milieux rural et urbain. Pour ce faire, un certain nombre de mesures et d’incitations d’ordre fiscal et bancaire seront étudiées. De même, la mise en œuvre d’une politique appropriée dans le secteur agricole accroîtra l’emploi et freinera l’exode rural.